Menu

L'Incubateur Belle de Mai, la DeepTech à l’honneur


           

Cette année encore, l'Incubateur Belle de Mai accueillera les Avant-premières du Numérique qui se dérouleront en ligne le 26 janvier prochain. Objectif ? La mise en lumière de nouvelles start up avant la mise sur le marché de leurs produits ou services.


Pour le cru 2021 des Avant-premières du Numérique organisées par l’Incubateur de la Belle de Mai, la DeepTech, est à l'honneur. « Préoccupation de l'Incubateur depuis sa création, en 1999, la DeepTech existe depuis toujours. Ce n'est pas l'affaire que de la recherche. Cette notion désigne surtout les réponses technologiques aux grands défis et ambitions que se fixe l'Homme. Elle est partout, dans tous les secteurs d'activité, dans le hardware mais aussi le software » explique Morgan Dinkel, directeur adjoint de l'Incubateur Belle de Mai. Rappelons que celui-ci soutient les futurs entrepreneurs dans leurs projets numériques innovants sur tout le territoire français. Le programme d'accompagnement proposé encourage la transformation de l’idée en une structure pérenne, via une expertise et des moyens techniques, logistiques et financiers. Plus de 200 porteurs de projets ont été suivis, contribuant à la création de 150 entreprises, dont 72% sont toujours en activité. Sur la seule année 2020, les entreprises accompagnées ont cumulé plus de 35 millions d’euros de CA. Pour la manifestation à venir, plusieurs start-ups seront mises en avant. C’est le cas de Centiloc et de son jeu de société hybride. Baptisé Coobold, il exploite les mondes physique et digital. Avec un nouveau gameplay, elle s’intègre dans un plateau de jeu traditionnel, où les éléments physiques tels que les pions, cartes, jetons interagissent avec une application mobile. Autre projet, celui d’Udini qui développe une suite logicielle basée sur les technologies de vision par ordinateur et apprentissage automatique, à destination des dentistes. Grâce à une équipe de chercheurs à la pointe de l'intelligence artificielle, 4 brevets déposés et un partenariat avec le laboratoire public INRIA, deux applications ont été développées pour retoucher les photos orthodontiques et aider le praticien à créer le sourire idéal propre à chaque patient. 
Nothing2Install s’impose, de son côté, comme une solution cloud offrant un accès instantané à distance aux applications. Une innovation pour streamer tous les types d'applications à partir du cloud et ouverte à différents marchés : les fournisseurs de contenu, de gaming, l'advertising ou la sécurité.


Rédigé par Fabienne Berthet, le Mardi 19 Janvier 2021 | Lu 147 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Vendredi 2 Juillet 2021 - 17:21 Jellyfishbot, chasseur d’hydrocarbures






Businews Mag

Businews N°202 - Juillet Aout 2021


businews_201_bd.pdf Businews 201 BD.pdf  (18.28 Mo)


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter