Menu

L’innovation au service du littoral méditerranéen


           

6 startups, lauréates du Challenge My Med en faveur de la protection de la Méditerranée et de son littoral, ont été distinguées par le Top 20.


Les start ups du challenge «  My Med » redoublent d’innovation pour protéger le littoral.
Les start ups du challenge « My Med » redoublent d’innovation pour protéger le littoral.
Le Club TOP 20 qui réunit les plus grandes entreprises du territoire s'est engagé à travers 15 d'entre elles et la Région Sud, dans le Challenge My Med. Mardi dernier à L'Oustau Calendal de Cassis, les startups lauréates des 6 défis ont été dévoilées. Le concours national a pour objectif d’imaginer le littoral méditerranéen de demain et de trouver des réponses concrètes aux enjeux économiques, environnementaux et sociétaux auxquels il est confronté. Amorcé en février dernier, le challenge a reçu une centaine de projets, témoignant de l’engouement pour cette problématique. Après une première sélection, 23 startups ont bénéficié d’un accompagnement personnalisé par 23 entreprises mentors afin d’approfondir leur projet. Pour le dernier round, au terme de 6 mois de challenge, et d’une organisation 100% digitalisée, 6 startups lauréates ont été primées par le jury final, présidé par Patrick Baraona, Directeur général du Pôle Mer Méditerranée. 5 d’entre elles se sont vues remettre un prix de 16 400 euros, financé par les entreprises partenaires de chaque défi. Chacun donne la mesure des enjeux. Le premier porte sur la limitation des impacts des activités économiques sur la mer et le littoral. Avec comme mentors, Airbus Hélicopters, Constructa et Corsica Linea, il a primé AquaTech Innovation pour son innovation technologique brevetée. Afin de développer une économie qui s’appuie sur les ressources tout en les préservant, la Caisse d’Épargne CEPAC, la Compagnie Fruitière et le Groupe SNEF ont encouragé BlueNav, porteur de solutions innovantes de motorisations électriques pour les bateaux. Le plus ? Son approche basée sur l'hybridation douce qui ne nécessite aucune modification de structure des bateaux. Pour le défi de protection de la biodiversité maritime et du littoral, les Eaux de Marseille, Kaporal et Foselev Process Solutions ont choisi Sea Blocks qui allie le biomorphisme et l’ingéniosité de la brique pour proposer des ateliers pédagogiques autour de la fabrication de récifs éco-conçus. Pour faire de la protection du littoral l'affaire de tous, l’Aéroport Marseille-Provence, ONET et La Provence ont, de leur côté, distingué SunnyCare qui mise sur des produits solaires éco-responsables. Enfin, la question des déchets plastiques et de leurs éventuelles ressources pour les territoires a réuni le Crédit Agricole, Arcelor Mittal et Synchrone autour du lauréat D’Rain, primé pour sa technologie innovante de captage de déchets et de données. Le coup de cœur du jury, doté de 20 000 euros a été attribué par la Région Sud à One Concept pour son ponton multifonctions générateur d’énergie propre et économique. Ce système modulaire et autonome d’amarrage, assure le rechargement des bateaux de plaisance électriques et à hydrogène. « Toutes les start ups proposent des projets enthousiasmants et porteurs d’espoir pour la protection du littoral et de la mer Méditerranée. Nous leur souhaitons à tous bonne chance dans le développement de leurs entreprises et nous serons présents pour les accompagner dans le futur. Ce concours est une belle étape et je souhaite que ce ne soit que le début d’une aventure », évoque Bruno Cagnol, Président du Club TOP 20. 


Rédigé par Fabienne Berthet, le Jeudi 17 Septembre 2020 | Lu 309 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Lundi 12 Octobre 2020 - 16:51 Le Grand Bain, l'acte militant de la French Tech






Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter