Menu

La Braderie de Marseille attendra… 2021 !



La Braderie de Marseille initialement prévue le 5 septembre, et qui avait été reportée au 10 octobre sous un autre format, n’aura finalement pas lieu. Les commerçants devront patienter jusqu’à la prochaine édition qui devrait être organisée fin aout ou début septembre de l’année prochaine. Ils concentrent désormais leurs efforts sur des propositions pour dynamiser ce dernier trimestre.

           

La Braderie de Marseille, avant la crise sanitaire.
La Braderie de Marseille, avant la crise sanitaire.

Annoncée par un courrier reçu hier, signé par la Mairie de Marseille et la Fédération Marseille Centre, l’annulation de  cet évènement commerçant qui devait avoir lieu samedi 10 octobre n’est une surprise pour personne. Dans un contexte sanitaire complexe, loin de l’esprit de la Braderie qui était initialement prévue pour le 5 septembre dernier, il semblait difficile de conserver dans de bonnes conditions ce rendez-vous tant attendu par les clients et les commerçants. « L’esprit de la Braderie, c’est un déballage dans la rue, dans une ambiance de fête populaire. Nous étions déçus de sa première annulation mais un report ne nous semblait pas approprié au vu du contexte sanitaire. Ce genre d’évènement doit se faire en extérieur, avec convivialité, nous n’aurions pas pu véritablement parler de « Braderie de centre-ville » si elle avait été maintenue au 10 octobre, chacun dans son commerce, sans animation...» souligne Marie Bagnoli, présidente de l’association de commerçants Rue Grignan & Co à l’origine de la création de la Braderie il y a quatre ans.

Pas de surprise donc à l’annonce de cette annulation mais des commerçants qui s’organisent pour la suite. « Chacun a mis en place des micro-braderies dans son magasin, ce sont des initiatives qui marchent bien et qui font plaisirs aux clients », poursuit-elle, « On planche beaucoup en ce moment même sur les mesures sanitaires à mettre en place pour proposer des animations adaptées et être prêts pour le Black Friday et les fêtes de fin d’année ». Des réflexions qui s’appuient sur les mesures qui ont encadré la réouverture des restaurants, « réouverture essentielle pour la vie de nos commerces qui ont du faire face à un grand manque d’affluence » précise Marie Bagnoli, par ailleurs vice-présidente de l’Upe 13, avant de conclure : « Nous mettrons tout en œuvre pour une belle Braderie en 2021, qui, si la situation sanitaire le permet, sera une grande fête de rentrée pour tous ».   

 

 

 



Rédigé par Orianne Olive, le Mercredi 7 Octobre 2020 | Lu 623 fois





Orianne Olive


Actu éco



Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter