Menu

La Métropole élargit son champ d'intervention contre la vacance commerciale dans Marseille



           

La Métropole élargit le périmètre de lutte contre la vacance commerciale dans le centre ville de Marseille © JP
La Métropole élargit le périmètre de lutte contre la vacance commerciale dans le centre ville de Marseille © JP


La Métropole Aix-Marseille-Provence (AMP) a décidé d’élargir le champ d’intervention de son plan de lutte contre la vacance commerciale dans le centre ville de Marseille. Lors de la plénière du 15 octobre, les élus ont voté une délibération modifiant la focale du dispositif à de nouveaux secteurs à compter du 1erjanvier 2021. Alors que l’arsenal mis en place au printemps 2019 concernait l’hyper centre se concentrant sur le secteur Opéra-Canebière-rue de Rome, il s’agit désormais d’orienter les radars à d’autres secteurs du cœur de ville : le périmètre inscrit autour des rues Pavillon, Rome, Montgrand et Paradis, mais aussi le boulevard de la Libération et plus à l’est, l’avenue de la Capelette. AMP compte également intervenir sur des secteurs en souffrance dans les quartiers nord : l’avenue Saint-Jérôme et la Grand-Rue, dans le quartier de la Croix Rouge. 

Le mécanisme opérationnel reste le même que celui mis en place par les délibérations votées le 30 mars et le 20 juin 2019. La métropole s’engage à louer des locaux vacants pour ensuite les sous-louer à un tarif préférentiel pour une période d’amorçage (1 à 3 ans) à des commerçants dont l’activité avait progressivement disparu du décor citadin : commerces de bouche, commerces culturels, librairies, activités artisanales et métiers d’arts, galeries, sans oublier les autres formes d’activités tels que les services du quotidien et les professions libérales... La ristourne est dégressive : 75% de la valeur locative la première année, puis 50% la deuxième et 25% la troisième. Le rabais est limité à 20% pour les structures existantes de moins de 50 salariés et dont le chiffre d’affaires est inférieur à 10 millions d’euros et de 10% pour celles employant entre 50 et 250 personnes avec un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros. Le montant des aides est plafonné à 50 000 euros par local. 

AMP aide également les propriétaires à financer la rénovation de leurs locaux commerciaux vacants. Les travaux de mise aux normes (hors travaux de structure) sont pris en charge à hauteur de 20 000 euros. Et les commerçants désireux de remettre à neuf leur points de vente ont eux aussi droit à un coup de pouce : AMP peut leur verser une subvention plafonnée à 30 000 euros.
AMP inscrira à son budget 2021 et aux suivants les crédits nécessaires à cette extension territoriale du dispositif.


Rédigé par Jacques Poulain, le Vendredi 23 Octobre 2020 | Lu 273 fois





Jacques Poulain





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter