Menu

La Semaine de la Mobilité a ciblé les entreprises


           

Dans le cadre de la Semaine européenne de la Mobilité a été organisé à Marseille le premier « Village Mobilité » 100% dédié aux entreprises. Objectif ? Promouvoir les modes de déplacements alternatifs dans le contexte professionnel.


Les entrepreneurs ont pu découvrir tous les modes de déplacements alternatifs©Robert Poulain
Les entrepreneurs ont pu découvrir tous les modes de déplacements alternatifs©Robert Poulain
Pour la 5e édition de la Semaine européenne de la Mobilité, la Maison de l’Emploi de Marseille en partenariat avec la Métropole Aix-Marseille et la Ville de Marseille a ouvert la manifestation le 16 septembre dernier avec son Village Mobilité pour le grand public au centre commercial Grand Littoral.  Nouveauté de cette nouvelle édition, un « Village Mobilité 100% dédié aux entreprises » a été organisé le lendemain dans l’éco-quartier Les Fabriques (15e arrondissement), avec l’association Cap au Nord Entreprendre (CANE) et la Cité des Entrepreneurs d’Euroméditerranée.
 «  Nous sommes préoccupés par la problématique de la mobilité depuis des années. Si elles sont seules, les entreprises ne réussiront pas, il faut donc agir ensemble », explique Christian Cortambert, président de CANE. A ses côtés, Sandra Chalinet, présidente de la Cité des Entrepreneurs d’Euroméditerranée  enfonce le clou : «  250 entreprises sont installées sur Euroméditerranée. Nous travaillons à étendre une mobilité douce afin de développer des leviers d’attractivité pour les salariés et les clients. La mobilité est un point essentiel, on va désormais à la rencontre des salariés pour communiquer sur les nouveaux modes de déplacement. »  Ces derniers pouvant bien sûr être mixés, hybrides (tram + vélo, métro + trottinette, etc.).
Alors qu’après le confinement, le sujet est plus que jamais à l’ordre du jour, cette initiative à laquelle ont participé aussi bien grands groupes que start-up était destinée à faire prendre conscience aux entreprises qu’elles doivent apporter leur pierre à l’édifice.  
Comment faire changer mentalités et comportements,  comment faire bouger les lignes…   Et desserrer les freins ?  « Les problèmes liés à la mobilité sont le premier frein au recrutement », estime Stéphanie Chauvet, directrice de la Maison de l’Emploi de Marseille. De nouveaux dispositifs nationaux ou locaux voient le jour comme le forfait mobilité, d’un montant maximal de  400€/an/salarié pour favoriser les modes de déplacements « doux ». Comme aussi cette offre de location longue durée de vélos électriques avec abris de stationnement fermés et sécurisés qui sera lancée prochainement  à Marseille par la Métropole Mobilité. 


Rédigé par Marie-Odile Helme, le Vendredi 18 Septembre 2020 | Lu 104 fois







Actu éco



Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020

Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter