Menu

La guitare, reine du Château de la Buzine


           

Pour sa réouverture, le château rendu célèbre par Marcel Pagnol, présente une belle exposition de guitares… Mix d’instruments de collection et de prêts de stars. Un régal !


Valérie Fédèle, dg du Château de la Buzine, devant des guitares de légende. Photo©Château de la Buzine
Valérie Fédèle, dg du Château de la Buzine, devant des guitares de légende. Photo©Château de la Buzine
Alors qu’en 2019, le Château de la Buzine, qui figure dans le top 5 des sites culturels les plus fréquentés du territoire, avait accueilli 85 000 visiteurs, l’année 2020 et ses… 30 000 personnes enregistrées entre mai et octobre ont réduit le chiffre d’affaires de moitié. Partie intégrante du patrimoine municipal marseillais, ce lieu emblématique (22 salariés) sur lequel veille Nicolas Pagnol (petit-fils de l’auteur du « Château de ma mère » à la tête de l’association qui gère son fonctionnement dans le cadre d’une délégation de service public), a rouvert ses portes, le 19 mai dernier. Explications de Valérie Fédèle, sa directrice générale : « L’impact de la crise a été très fort sur notre structure, mais nous avons bénéficié de toutes les aides économiques. Aujourd’hui, nous appliquons les mesures sanitaires :  pas plus de 32 personnes en même temps dans le musée pour respecter les 8 m2par personne, un fauteuil sur trois dans notre cinéma (330 places en temps normal, pour 100 actuellement) et 40 couverts sur la terrasse, réduite de moitié. Malgré ces contraintes, je constate que les gens reviennent ».
Afin de célébrer cette réouverture après de longs mois de silence forcé, le Château de la Buzine a choisi la musique pour sa première exposition qui s’achèvera le 21 juin… Justement jour de la Fête de la musique.  
En effet, c’est avec « Guit’Art Légendes l’Expo » que le musée reçoit à nouveau ses visiteurs. « On a  décidé de rétablir la lumière et le son avec cette thématique où l’on mélange les genres, qu’il s’agisse des guitares électriques, véritables œuvres d’art réalisées dans les années 50-60 par Wandré, ou d’instruments incroyables prêtés par de  grands artistes comme Louis Bertignac, Thomas Dutronc, Lenny Krawitz, Eric Serra, Shaka Ponk, ZZ Top… Des guitares uniques par leur forme et leur propriétaire, comme celles de M, de Johnny Hallyday, etc.  Le tout avec lumières et effets spéciaux, c’est une expo à la scénographie décoiffante », poursuit-elle, avec enthousiasme. 
Rappelons, au passage, qu’Antonio Vandre Pioli, dit Wandré, fut  « le » designer de référence pour les guitares  électriques, collectionnées notamment par Maurice Suissa, agent d’artistes et producteur, complètement passionné par l’instrument.
 


Rédigé par Marie-Odile Helme, le Mercredi 26 Mai 2021 | Lu 294 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Vendredi 30 Juillet 2021 - 10:30 Six hôtels Accor exposent les REvéLATIONS






Businews Mag

Businews N°202 - Juillet Aout 2021


businews_201_bd.pdf Businews 201 BD.pdf  (18.28 Mo)


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter