Menu

La région Provence-Alpes Côte d'Azur a perdu 3 222 chefs d'entreprises en 2021


           


Les Bouches-du-Rhône paient le plus gros tribut (carte: Observatoire de l'emploi des entrepreneurs)
Les Bouches-du-Rhône paient le plus gros tribut (carte: Observatoire de l'emploi des entrepreneurs)
Selon la sixième édition de l'Observatoire de l'emploi des entrepreneurs, présenté par l'association GSC et la société Altares, 28 835 femmes et hommes chefs d'entreprises (-13,1% par rapport à 2020) ont subi une liquidation judiciaire en France en 2021, dont 3 222 (-9%) en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Avec 1 232 dirigeants concernés, le département des Bouches-du-Rhône est le plus touché localement. Ils sont 916 dans les Alpes-Maritimes, 601 dans le Var, 350 dans le Vaucluse, 78 dans les Hautes-Alpes et 45 dans les Alpes-de-Haute-Provence, seul à connaître une hausse (+4,7%) par rapport à 2020 (voir carte).

"Le soutien de l’État continue de produire ses effets pour aider les entreprises à maintenir la tête hors de l’eau. Nous n’avons pas été confrontés au raz-de-marée des faillites redouté. Néanmoins, les chefs d’entreprises devront faire face à de nouvelles menaces, conséquences de la guerre en Ukraine, et il convient d’être particulièrement prudent pour l’avenir. En 2021, ce sont près de 30 000 femmes et hommes chefs d’entreprise qui ont perdu leur emploi (NDLR: en France) Pour l’immense majorité d’entre eux, sans filet de sécurité. Et c’est un véritable drame, lorsque ces derniers viennent trop tardivement demander de l’aide et nous disent « si j’avais su » ! ", commente Anthony Streicher, président de l'association GSC.

Les "seniors" sont le plus impactés

En Provence-Alpes-Côte d'Azur, troisième région la plus impactée par le "chômage" des entrepreneurs, l'âge moyen des patrons ayant perdu leur activité professionnelle est de 48,9 ans, soit près d'un an de plus qu'en 2020. "La crise économique touche particulièrement des entrepreneurs pour lesquels le rebond professionnel sera plus difficile : dans les départements des Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence, l’âge médian atteint 50,1 ans", souligne l'Observatoire de l'emploi des entrepreneurs.

Selon cette enquête, "cette population, dite de « seniors », est généralement installée dans une vie personnelle construite, avec des charges familiales et financières parfois importantes. Ce contexte personnel peut amplifier la pression et l’inquiétude en cas de perte d’emploi, et amener à prendre de mauvaises décisions".

Les entrepreneurs exerçant dans le domaine agricole paient un lourd tribut avec une progression de 66,7% et même de 333,3% pour les éleveurs. Ce sont néanmoins ceux des secteurs de la construction et du commerce qui demeurent les plus touchés en nombre avec respectivement 935 et 704 chefs d'entreprise ayant cessé leur emploi contre 136 dans le domaine des services.

Imaginée en 1979 par les syndicats patronaux (Medef, CPME, U2P et certaines branches professionnelles), l'association GSC a pour mission d'informer et de sensibiliser les chefs d'entreprises sur les risques de leur situation, et particulièrement la perte d'emploi. Altares propose des solutions d'information et de bases de données sur les entreprises pour faciliter la prise de décisions des dirigeants et cadres.


Rédigé par Frédéric Dubessy, le Mardi 5 Avril 2022 | Lu 297 fois










À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022



Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter