Menu

La start-up marseillaise Uchéal va lancer des bijoux dotés d’un « Cœur d’énergie »


Rédigé le Vendredi 26 Mai 2023 par Marie-Odile Helme


Fondée par Rémi Bourgarel, ancien DG des Eaux de Marseille, cette start-up aussi disruptive qu’innovante imagine une « joaillerie de vie » qui s’appuie sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise. Au sein de ses bijoux, est inséré un dispositif qui améliorerait la microcirculation procurant un bien-être certain à celles et ceux qui les portent.


Photo©Mickaël Guichard
Photo©Mickaël Guichard
Remplacer l’aiguille de l’acupuncteur par un rayon de lumière… Tel est le principe de l’ « AcuLumière » qui, diffusée par le dispositif « Cœur d’énergie », vient agir sur un point précis sur les méridiens de notre corps. Insérée dans un bijou haut de gamme, cette technologie infrarouge exclusive pourrait nous libérer des maux du XXIème siècle… A commencer par le stress ! Explications de Rémi Bourgarel, à l’origine ingénieur Supélec, aujourd’hui créateur de la marque Uchéal : « Avec ce dispositif non médical, mais qui a suscité l’intérêt de grands professeurs médecins acupuncteurs chinois, nous souhaitons allier le luxe et le bien-être. Pour fonctionner efficacement, le « Cœur d’énergie » doit être au contact de la peau, positionné sur les méridiens sensibles : le cou, la nuque, la poitrine, les poignets et la main. On peut le porter tout le temps ». D’où la naissance d’une collection de bracelets et pendentifs aux pierres délicates (lapis-lazuli, nacre…), également de pièces d’exception destinées à la haute joaillerie, le tout imaginé par la créatrice Marina Cabanel pour la start-up marseillaise.

Ambition internationale affichée !

Installée chez Marseille Innovation, la start-up (4 personnes ici, 2 en Chine) « dont l’ambition est internationale » a démarré voilà deux ans avec 10 000 €, avant que son créateur et son associée chinoise n’apportent près d’1 M€ « pour développer cette technologie brevetée et commencer à fabriquer les bijoux ». C’est ainsi que la collection « Lumière » et quelques pièces de haute joaillerie ont pu voir le jour…  Le dispositif étant produit en Chine et le montage réalisé à Marseille. Destinée à être commercialisée en B2B chez les joaillers, en B2C sur Internet et, -pourquoi pas-, dans les spas de grands hôtels, les premiers bijoux « en test » ont reçu un accueil très favorable des professionnels. La marque qui sera lancée courant 2023 de façon médiatique par Olivier Perruchot, ancien dg de Piaget, ne compte pas se limiter à l’Hexagone mais veut séduire rapidement l’Italie, l’Angleterre, les USA et bien sûr… la Chine. Soutenue par Marseille Innovation, la French Tech, CentraleSupélec ainsi que par des scientifiques chinois, Uchéal va amorcer une importante levée de fonds (6 M€). On a déjà pu remarquer ces bijoux pas comme les autres au poignet de la comédienne Elodie Fontan (Alibi.com2), du footballeur Franck Leboeuf et au cou de l’actrice américaine Blanca Blanco. 




Marie-Odile Helme

Lire aussi :
< >

Mardi 4 Juin 2024 - 17:57 V.RTU veut valoriser le tactile

Vendredi 19 Avril 2024 - 18:18 ​La région Sud s’arme face aux cybermenaces





Abonnement en ligne
à Businews le Mag