Menu

Le Dr Thierry Salmon veut soigner l’isolement du dirigeant


           

Psychanalyste à Vitrolles, intervenant dans le milieu entrepreneurial en prévention et gestion des situations difficiles, le docteur Thierry Salmon propose ses services aux dirigeants adhérents de l’UPE 13, dont il fait partie. Gratuitement, par solidarité en cette période exceptionnelle. Explications.


Le docteur Thierry Salmon
Le docteur Thierry Salmon
Businews : Docteur Thierry Salmon, merci de faire un rappel synthétique de votre activité.
Docteur Thierry Salmon : « J’exerce dans mon cabinet de Vitrolles mon activité centrale de psychanalyste, et j’interviens en même temps dans les entreprises sur la prévention du stress, la qualité de vie au travail, les situations de crise psychologique après accidents graves subis ou causés, catastrophes naturelles, agressions…, y compris auprès de policiers et militaires. Mon travail sur la santé mentale consiste à soigner, mais il y a aussi un versant préventif et protecteur par lequel il est intéressant de développer une motivation positive, en l’occurrence au sein des entreprises. Je ne me limite pas aux Bouches-du-Rhône, puisque mon activité s’étend aussi ailleurs en France et à l’étranger, en visio le plus souvent ».
 
Dans ce contexte, je propose d’aider les dirigeants de l’UPE 13, dont je suis membre, par téléphone, par visio, à titre gratuit, en solidarité au regard de la période exceptionnelle.

Quelle est votre proposition aux adhérents de l’UPE 13 et pourquoi cet engagement gratuit ? « Dans cette période très compliquée - et de plus en plus - pour beaucoup de chefs d’entreprises, la question de la prévention du suicide est importante ! Cela arrive, malheureusement. C’est la réalité objective du risque psychologique. C’est l’étape ultime ! Auparavant, il y a des phases de souffrances psychologiques que l’on peut déceler et sur lesquelles il est possible d’intervenir. Le problème réside dans le fait que cela s’insinue, un peu comme l’épuisement. La personne ne se rend pas compte de ce qui se passe petit à petit. Compte tenu de l’échelle progressive de la pandémie, chacun va essayer de faire face au point d’épuiser ses ressources psychologiques et physiques. Dans ce contexte, je propose d’aider les dirigeants de l’UPE 13, dont je suis membre, par téléphone, par visio, à titre gratuit, en solidarité au regard de la période exceptionnelle. Ils peuvent me joindre au 06 20 17 80 60 ».

Chaque cas est bien entendu unique, mais pouvez-vous préciser votre aide ?
« Le problème du dirigeant est qu’il est souvent seul. Dans un syndrome d’isolement, il ne peut parler à ses salariés, ni à ses cadres, ni à son conjoint, ou très peu. L’écoute d’un tiers professionnel et expérimenté peut être salvatrice. Non pas pour un échange de surface, de confort, mais bien en profondeur, en osant me confier les angoisses qui ne sont pas avouables à d’autres afin que je puisse analyser ce qui peut permettre de dépasser l’adversité. Ce n’est pas une simple conversation, c’est une compréhension des process psychiques conscients et inconscients ».
 
Constatez-vous également la dégradation de la santé mentale des gens depuis le début de la crise ?
« Complètement. Après le premier déconfinement j’ai envoyé aux urgences psychiatriques 4 de mes patients. Il y a beaucoup de gens qui décompressent, pensant qu’ils vont bien, à tort. Je soigne aussi les soldats qui reviennent de missions, au niveau de leur stress post-traumatique. La problématique est de ce type là. Ce qui caractérise le chef d’entreprise, c’est l’action, en plus de la réflexion et de la stratégie ».
 
Le professeur Olivier Torres, fondateur de l’Observatoire Amarok dédié à la santé du dirigeant, nous évoquait en septembre « l’empêchement d’avancer » comme un frein psychologique majeur. Partagez-vous ce sentiment ?
« Oui, c’est exactement cela. Ceux qui sont empêchés de travailler malgré leurs efforts et leur volonté de bien faire ressentent beaucoup de souffrances assorties au sentiment d’injustice. Il faut les désamorcer. D’autant que se rajoutent les notions de légitimité des actions gouvernementales et leur cohérence, en d’autres termes la problématique de la confrontation à l’absurdité. La confusion crée l’illégitimité, ce qui accentue l’inacceptation d’être empêché… ».
 
Olivier Réal
 


Rédigé par Olivier Real, le Lundi 23 Novembre 2020 | Lu 849 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Mercredi 15 Septembre 2021 - 18:17 Les touristes au rendez-vous cet été en Provence






Businews Mag

Businews N°202 - Juillet Aout 2021


businews_201_bd.pdf Businews 201 BD.pdf  (18.28 Mo)


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter