Menu

Le Puits Morandat affiche ses ressources


           

La nouvelle municipalité de Gardanne révise certaines orientations pour le site, mais ce lieu d’emplacement privilégié entre Aix et Marseille a encore du foncier et des locaux accessibles.


Il n'y aura pas de restaurant panoramique au Puits Morandat mais les opportunités d'implantation pour les entreprises existent sur la zone (Photo JC Barla)
Il n'y aura pas de restaurant panoramique au Puits Morandat mais les opportunités d'implantation pour les entreprises existent sur la zone (Photo JC Barla)
Les grandes ambitions affirmées sous l’ancienne mandature de Roger Meï à Gardanne pour les 14 hectares du Puits Morandat ne passent pas totalement aux oubliettes. Mais le projet, sous l’impulsion du nouveau maire, Hervé Granier, fait l’objet d’une révision qui devrait, sur les prochains mois, impacter les engagements de la municipalité sur les plans financier et opérationnel. Le « Puits des Sciences », avec sa vocation culturelle et scientifique, sera le premier concerné. Le projet de restaurant panoramique dans la tour serait, lui, définitivement abandonné, sans précision sur les alternatives imaginées pour ce lieu. La vocation « entrepreneuriale » reste en revanche réaffirmée, le site ayant déjà considérablement changé, depuis les premiers hébergements dans la pépinière d’entreprises : selon la SEMAG, maître d’ouvrage, qui a, depuis avril, un nouveau directeur à sa tête (Hamid Djounidi), les aménagements sont achevés à 60% et la commercialisation atteint 78% ! Steripure s’est implanté en 2018, Hightaix en 2019… Jusqu’alors pionnières parmi les implantées du Puits Morandat, Nerys et Neowave ont pris possession de leur propre bâtiment en quittant la pépinière, IP Energy (services informatiques) également, Agrosourcing (importation de fruits secs biologiques) est attendue pour cet été…

Nouvelles arrivées en vue

Plusieurs parcelles sont sous compromis avec un début des travaux envisagé pour les prochains mois, Eiffage Immobilier ayant déjà lancé officiellement la construction en avril 2021 de trois bâtiments activités et tertiaire pour 6 000 m2 disponibles fin 2022. Son concurrent, Cogedim prévoit également 6 300 m2 de bureaux raccordés au réseau local de géothermie et des panneaux photovoltaïques en toiture. Pour UB4Kids (micro-crèche pour les usagers du site), le dossier a pris du retard dans son instruction en raison de sa conception architecturale novatrice. Novasign, l’immeuble de bureaux porté par deux sociétés Sell&Sign, actuellement à Marseille, et Nova France Energy, à Meyreuil, a subi aussi des difficultés qui ont freiné la délivrance du permis de construire, déposé depuis juillet 2020 ! Sont également annoncés, suite aux promesses de vente ou compromis signés en 2020 ou à concrétiser d’ici à la fin de l’année, le groupe GRD sur près de 1 900 m2, actuellement à Aix, l’industriel Vatron-Mau (chaudronnerie et tuyauterie industrielle) sur près de 10 000 m2, en provenance de la zone Avon à Gardanne, le groupe DI (isolation et protection incendie) sur 2 000 m2... Quant à l’hôtel qui avait été imaginé au nord des terrains, « un opérateur sérieux, privé et indépendant, avec un projet crédible » se serait positionné pour une implantation quand la zone sera construite à 80%. Près de la pinède, il reste une parcelle cessible d’environ 10 000 m2 mais dont la topographie fortement pentue ne permettrait l’exploitation que de 5 000 à 6 000 m2. Une autre parcelle, publique, inférieure à 10 hectares, fera office de réserve foncière jusqu’à ce que sa destination soit précisée d’ici à 2024.


Rédigé par Jean-Christophe Barla, le Lundi 21 Juin 2021 | Lu 205 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Dimanche 19 Septembre 2021 - 12:34 Technicoflor diffuse le parfum de l’ambition






Businews Mag

Businews N°203 - Septembre Octobre 2021




Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter