Menu

Le groupe EDF en tension sur certains des 800 recrutements projetés en Provence-Alpes-Côte d'Azur


           

En 2022, le groupe EDF prévoit d'embaucher 800 nouveaux salariés dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur dans 230 métiers différents.


Frédéric Busin précise qu'"électricien n'est plus qu'un métier parmi 230" (photo: F.Dubessy)
Frédéric Busin précise qu'"électricien n'est plus qu'un métier parmi 230" (photo: F.Dubessy)
"Le groupe EDF recrutera plus de 800 salariés en Provence-Alpes-Côte d'Azur en 2022. Des femmes et des hommes engagés pour construire un avenir énergétique neutre en CO2", dévoilait, vendredi 6 mai 2022 à Marseille, Frédéric Busin, directeur Action régionale du groupe EDF. Ce sont ainsi 400 nouveaux salariés, 270 alternants (pour la promotion 2022/2023) et 150 stagiaires qui intégreront les 8 000 salariés et 500 alternants des vingt-deux entités et filiales d'EDF situées dans notre région.

Métiers industriels et techniques, métiers du numériques pour répondre aux enjeux de la transition énergétique - EDF veut atteindre la neutralité carbone en 2050 et divisé par deux la consommation d'énergie - les recrutements embrassent des domaines multiples. De l'instrumentiste à l'ingénieur en cybersécurité ou en maintenance, en passant par le chargé d'affaires en génie civil et les architectes système et autres spécialistes des données. Car, comme l'indique Frédéric Busin, "EDF ce n'est plus que de l'électricité. Électricien, n'est plus qu'un métier parmi plus de 230."

Certains d'entre eux se trouvent en tension. Comme dans la chaudronnerie, la soudure, la robinetterie. Celui de frigoriste, qui installe les pompes à chaleur chez les particuliers (alors que les chaudières à gaz sont interdites depuis 2022 dans les nouvelles construction), en fait aussi partie.

40% des alternants et stagiaires sortants recrutés

Antoine Vassallo, Frédéric Busin et Jean-Paul Romet recherche 800 salariés pour le groupe EDF (photo: F.Dubessy)
Antoine Vassallo, Frédéric Busin et Jean-Paul Romet recherche 800 salariés pour le groupe EDF (photo: F.Dubessy)
Précisant que "le groupe EDF offre des opportunités à tous les profils...motivés!", le directeur Action régionale insiste sur le fait qu'il entend "valoriser la diversité et rechercher des profils de tout horizon et de tout âge (...) EDF doit être une entreprise représentative de la société française. Plus qu'une formule, c'est une nécessité."

Le groupe s'intéresse ainsi aux candidats en provenance de QPV (Quartiers prioritaires de la ville) ou de ZRR (Zone de revitalisation rurale). "Ceci concerne 30% de nos recrutements", se félicite Jean-Paul Romet, délégué Emploi-RSE Provence-Alpes Côte d'Azur du groupe EDF. Et même aux seniors de plus de cinquante-sept ans sans emploi, en leur offrant un CDD pour qu'ils puissent retrouver une activité professionnelle et ainsi pouvoir prendre une retraite dans de meilleures conditions.

Pour la seule DIPDE (Division de l'ingénierie, du parc nucléaire et de l'environnement) qu'il dirige, Antoine Vassallo a recruté 100 salariés de plus en net (sur un effectif de 1975 à fin 2021 dont 1 400 à Marseille) et prévoit 150 embauches en 2022 et 250 sur les années 2023 à 2025. "Nous prévoyons une hausse de 20 à 25% de nos effectifs et les femmes ont représenté 37% des embauches en 2021", complète-t-il.

Collaborant avec une vingtaine d'écoles en région (un tiers des embauches pour la DIPDE en est issu), il recrute quarante alternants et poursuit l'objectif de prendre un stagiaire (contrat de trois à six mois) dans chacune de ses équipes. "Ils sont un tremplin pour réaliser des embauches", souligne-t-il. Jean-Paul Romet le confirme, "40% des alternants et des stagiaires sortants seront recrutés en 2022."


Rédigé par Frédéric Dubessy, le Vendredi 6 Mai 2022 | Lu 585 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter