Menu

Le restaurant solidaire et gastronomique, « Le République », se déploie tous azimuts


           

Après trois mois d’ouverture, « Le Rép », qui mélange à ses tables clients traditionnels et personnes dans le besoin, se diversifie. Au programme : foodtruck sur le même concept, ouverture d’une terrasse, projets de nouveaux restaurants…


De g à dr :  Sylvain Martin, le chef Sébastien Richard, Isabelle Brémond (MPG), le chef Sébastien Cortez et Richard Lepage. Photo©Robert Poulain
De g à dr : Sylvain Martin, le chef Sébastien Richard, Isabelle Brémond (MPG), le chef Sébastien Cortez et Richard Lepage. Photo©Robert Poulain
Inauguré le 1erfévrier dernier par le chef étoilé Sébastien Richard dans les locaux de l’ex-Café Parisien, « Le République » présente la particularité d’accueillir une double clientèle : l’une au tarif classique (25 € pour le déjeuner), l’autre, fragilisée et précaire, qui paye 1€ un repas de chef. « Depuis le lancement, nous avons fait 3000 couverts, dont 900 bénéficiaires envoyés par 60 associations. Les réactions sont positives ! A partir du 30 mai, nous sommes ouverts 7 jours sur 7 matin, midi et soir », explique Sébastien Richard, président de l’association « La Petite Lili » qui porte le projet et réunit de nombreux chefs (Emmanuel Perrodin, Gérald Passédat, Guillaume Sourrieu, Nadia Sammut…) et autres personnalités engagées.
Désormais, avec une terrasse de 60 couverts et bientôt un boulodrome en sous-sol, un foodtruck gastronomique, -le « RépMobile »-, des projets de restaurants dans la cité phocéenne et ailleurs, l’association qui emploie 25 personnes dont 12 en parcours d’insertion, et réunit 250 adhérents bénévoles, va prendre une nouvelle dimension. 
Explications : « Ce foodtruck que nous avons loué à Marseille Provence Gastronomie (MPG) est la continuité du restaurant. Il va nous permettre d’apporter le même concept solidaire à des gens qui ne le connaissent pas ou ne peuvent se déplacer. En fait, le « RépMobile » voyagera avec ses tables dans les quartiers de la ville, permettant à tout le monde de se mélanger et d’échanger autour d’un menu streetfood ». Déjà retenu par le Festival de Marseille, le Festival Jazz des 5 Continents, l’Epopée, le tournoi de rugby Africa Cup, il contribuera à démultiplier l’expérience aux quatre coins de Marseille. Objectif affiché ? Réaliser 60 000 couverts à l’année entre « Le République » et le « RépMobile ». 
D’autres « Rép » devraient aussi voir le jour, dont deux « corners » intra-muros et un nouveau restaurant du côté d’Aubagne. Sébastien Richard imagine également dupliquer l’idée à Bordeaux, Caen, Lyon, Lille ou encore Paris. Pour cela, il va créer une charte et rechercher des chefs, à leur tour, porteurs de projets. Toujours dans l’esprit gastronomique et solidaire qui caractérise cette initiative. 


Rédigé par Marie-Odile Helme, le Lundi 23 Mai 2022 | Lu 298 fois






En direct




À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter