Menu

Les entreprises de la confiance numérique confiantes dans l'avenir de leur filière


           


Noémie Keller d'In Extenso et Olivier Chavrier, directeur général du pôle SCS, ont lancé l'Observatoire du numérique en région Provence-Alpes-Côte d'Azur (photo : F.Dubessy)
Noémie Keller d'In Extenso et Olivier Chavrier, directeur général du pôle SCS, ont lancé l'Observatoire du numérique en région Provence-Alpes-Côte d'Azur (photo : F.Dubessy)
Le pôle SCS (Solutions Communicantes Sécurisées) a lancé officiellement, lundi 12 avril 2021, l'Observatoire du numérique en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Son utilité est soulignée par Noémie Keller, associée au sein du cabinet In-Extenso qui participe à sa mise en oeuvre, "Les méthodes statistiques classiques ne permettent pas d'appréhender ce secteur."
"Nous voulons l'inscrire dans la durée avec des publications régulières, pour qu'il devienne un référentiel pour tous", souligne Olivier Chavrier, directeur général du pôle.

Sa première production, sous forme de note de synthèse trimestrielle, repose sur des sondages flash en ligne auprès de cinquante opérateurs, croisés par des entretiens avec des experts sur la thématique traitée. Chaque publication comprendra en effet un focus sur un secteur du numérique. La confiance numérique (identité numérique, cybersécurité) a été retenue pour cette première édition.

La note révèle que cet écosystème issu du berceau des technologies de la carte à puces représente en région Provence-Alpes-Côte d'Azur 1084 établissements, dont 941 entreprises, répartis en deux groupes distincts : celles qui diffusent majoritairement des produits (hardware, logiciels, telecom...) et celles qui proposent majoritairement des services (ESN - Entreprises du secteur numérique -, bureaux d'études...). Elles pèsent un chiffre d'affaires cumulé de 2,1 mrds€ dont 700 M€ pour les sociétés disposant de leur siège social dans la région. 70% du panel est constitué de PME ou TPE, 20% d'ETI (Entreprises de taille intermédiaire) et 10% de grandes entreprises. Si 90% d'entre elles se concentrent sur les trois principaux départements (Bouches-du-Rhône 569 établissements - Alpes-Maritimes 311- Var 110), ces entreprises sont présentes dans les six que compte la région. 

Des études complémentaires montrent qu'elles emploient quelque 55 000 salariés en progression de 22% (+32% d'établissement) sur la période 2007-2018 et de 6% sur celle entre 2019 et 2020. "La croissance des effectifs est soutenue par la création de nouvelles entités, alors que le tissu économique a été fortement renouvelé depuis cinq ans, mais au profit de très petits acteurs", constate Noémie Keller.

Des entreprises du numérique résilientes

La première note de synthèse révèle un recours trop limité aux levées de fonds. Au nombre de soixante-trois depuis 2013, pour quarante-sept entreprises concernées, elles se sont élevées à un montant cumulé de 650 M€. "Elles arrivent à boucler leur premier tour, mais c'est plus difficile pour le second. Il faut arriver collectivement à trouver des solutions", souligne Noémie Keller. Une communication plus précise sur ce sujet sera proposée par l'Observatoire en début de semaine prochaine.

Par contre, les numériques se distinguent sur la propriété intellectuelle. 103 entreprises du panel ont au moins déposé un brevet, soit 13% de celles du groupe "Produit" et 8% de l'ensemble "Services". L'Observatoire note également que deux-tiers du panel envisagent une croissance supérieure à 5% sur la période 2019-2021. Ces entreprises demeurent très résilientes et optimistes : 60% anticipent une évolution positive de la situation à court terme et 90% à une échéance de deux à trois ans. 84% d'entre elles fixent leurs priorités stratégiques pour les prochains mois à la conquête de nouveaux clients et 54% au gain de compétitivité par un effort accru de la RDI.

Les acteurs de la confiance numérique s'affirment encore plus optimistes que les autres du panel grâce aux perspectives de la post-Covid susceptible de renforcer les mutations en cours, au contexte national et régional porteur, au Plan Cyber national (720 M€ de financements publics) et une feuille de route régionale dédiée à la confiance numérique au sein des OIR (Opérations d'intérêt régional). Même s'ils restent en demande de soutien public pour grandir plus vite.


Rédigé par Frédéric Dubessy, le Lundi 12 Avril 2021 | Lu 540 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Dimanche 19 Septembre 2021 - 12:34 Technicoflor diffuse le parfum de l’ambition






Businews Mag

Businews N°203 - Septembre Octobre 2021




Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter