Menu

Les touristes au rendez-vous cet été en Provence


           

L'été 2021 aura été un très bon cru pour le tourisme dans la région aixo-marseillaise. Aéroport, croisières, hôtels, restaurants, les professionnels se félicitent de la résilience de leur secteur.


L'OTC insiste sur la nécessité du "jouer collectif" entre tous les acteurs du tourisme (photo : F.Dubessy)
L'OTC insiste sur la nécessité du "jouer collectif" entre tous les acteurs du tourisme (photo : F.Dubessy)
"Le soleil a bien brillé pour Marseille cet été ", se félicite Marc Thépot. Président de l'Office métropolitain de tourisme et des congrès de Marseille (OMTC), il estime que la cité phocéenne est aujourd'hui "en ligne par rapport aux attentes des personnes qui souhaitent partir en vacances." Et en plus, la surfréquentation dénoncée durant l'été 2020 et redoutée par les professionnels, ne s'est pas reproduite. "Le tourisme est une activité résiliente", assure Marc Thépot.

Entre Marseille et Aix-en-Provence, les hôtels ont connu une progression de 24,1% de leur chiffre d'affaires réalisée grâce à un taux d'occupation global de 82,6%. Idem pour la restauration qui affiche les meilleures performances de France sur l'été avec des taux de croissance des réservations de 81% en juillet et de 54% en août par rapport à 2019.

Maxime Tissot, directeur de l'OMTC de Marseille, précise que "dès la mi-juin, la progression enregistrée sur les arrivées touristiques dépassait les 50% par rapport à l'an dernier." L'observatoire local permettant des remontées d'information tous les quinze jours de juin à fin septembre, a révélé aussi une forte proportion de Français (80%), mais aussi des Allemands, des Belges et des Suisses. "Une très belle saison que tout le monde nous envie", apprécie-t-il. Cerise sur le gâteau, Maxime Tissot pronostique une forte activité en tourisme d'affaires en septembre et octobre.

Hausses de trafics par rapport à 2019 pour l'Aéroport Marseille Provence

Philippe Bernard (président de l'Aéroport Marseille Provence), Marc Thépot, président de l'Office métropolitain de tourisme et des congrès de Marseille et Maxime Tissot son directeur se réjouïssent de la bonne fréquentation des touristes durant l'été 2021 (photo : F.Dubessy)
Philippe Bernard (président de l'Aéroport Marseille Provence), Marc Thépot, président de l'Office métropolitain de tourisme et des congrès de Marseille et Maxime Tissot son directeur se réjouïssent de la bonne fréquentation des touristes durant l'été 2021 (photo : F.Dubessy)
Philippe Bernand confirme cet enthousiasme. L'Aéroport Marseille Provence qu'il préside a connu une hausse de 57% de son trafic en juillet et de 65% en août par rapport à 2019 avec 599 343 passagers. Sa plate-forme a été la première en France à mettre en place deux centres de dépistages de tests PCR Covid-19 in situ. "Nous avons réalisé 75% du trafic 2019 sur la destination France, y compris la Corse, revenue à ses niveaux records de 2019", complète-t-il. Viennent ensuite les pays du bassin méditerranéen et principalement l'Espagne (115 171 passagers - près de 80% du trafic 2019) mais aussi le Maroc, qui avec 113 767 passagers a cumulé plus de trafic qu'en 2019 (100 969).

Philippe Bernand s'avoue "relativement optimiste sur la sortie de crise. Lorsque l'offre est en place, la demande est présente." 85% de l'offre de 2019 en nombre de destinations, de lignes et de pays desservis était assurée durant l'été 2021.
Alors que les experts tablent sur une reprise totale du trafic au niveau d'avant crise pas avant 2024, le président de l'Aéroport Marseille Provence se veut beaucoup plus confiant : "Nous retrouverons nos résultats historiques (NDLR : plus de 10 millions de passagers en 2019) à l'horizon 2023."

Même écho pour les croisières après dix-sept mois d'arrêt. "Elles ont été interdites par l'Etat jusqu'à fin juin. Avant d'être de nouveau autorisées mais avec un protocole sanitaire très strict, plus contraignant que le pass-sanitaire", explique Hélène Lebas, déléguée générale du Club de la croisière Marseille-Provence. Ceci n'a pas empêché le Port de Marseille d'accueillir trente-deux escales en juillet-août, alors que les pics du secteur se situent au printemps et en automne.

L'OMTC veut désormais élaborer, avec l'ensemble des acteurs de la filière, un projet touristique et se préparer pour les grands événements futurs comme la Coupe du Monde de rugby en 2023 et l'accueil des épreuves de voiles et de matchs de football des Jeux-Olympiques de Paris en 2024. "Nous devons travailler ensemble sur un projet global qui implique tout le monde", insiste le président de l'OMTC. "Il faut continuer à mener des actions en concertation avec les professionnels", renchérit Bernard Marty, président de l'Union des Métiers et de l'Industrie Hôtelière (UMIH).


Rédigé par Frédéric Dubessy, le Mercredi 15 Septembre 2021 | Lu 629 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Mardi 19 Octobre 2021 - 15:37 La Joconde débarque à Marseille en 2022

Lundi 11 Octobre 2021 - 19:00 Ranc Développement sécurise son expansion






Businews Mag

Businews N°203 - Septembre Octobre 2021




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter