Menu

Levée de fonds de 11 millions d’euros pour Gojob


           


Première place de marché du travail en France, après 5 ans d’existence, Gojob vient de finaliser une levée de fonds de 11 millions d’euros auprès d’alter equity3P II, la Banque des Territoires, la Région Sud Investissement et Kois, son actionnaire historique. L’opération a pour ambition de permettre à Gojob de passer un stade décisif dans son développement en finançant l’innovation technologique avec, à la clé, un fort impact social.

Les 11 millions d’euros qui viennent d’être levés par Gojob ont vocation à soutenir le développement commercial l’entreprise, créée en 2015, avec un objectif de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020. Autre enjeu, l’accélération des investissements en R&D pour continuer à assurer un rôle de pionnier de l’innovation sociale. Disponible exclusivement sur Smartphone et Internet, Gojob met en relation et contractualise les prestations de travail via un contrat d’Intérim. Déjà plus de 100 000 travailleurs et 2000 PME et grands groupes sont utilisateurs du dispositif.

Mais au-delà d’une entreprise d’intérim, Gojob se veut un outil d’accompagnement et d’insertion ainsi qu’un levier d’enrichissement des compétences à travers la Gojob Foundation. En moyenne, chaque « Gojobbeur » reçoit 10 heures de formation. « Gojob s’engage au quotidien pour permettre à chacun de trouver un travail décent sans discrimination. Avec des missions bien rémunérées, avec toutes les prestations sociales, incluant retraite, mutuelle et chômage.

Concrètement, en moyenne, les 7000 salariés intérimaires Gojob, en 2019, ont touché un salaire en moyenne 40% plus élevé que le SMIC. Et pourtant, plus de la moitié n’ont pas le bac, voire aucun diplôme » déclare Pascal Lorne, fondateur et CEO de Gojob. En 2019, l’entreprise aussi lancé l’application « Mon Cash » permettant à chaque travailleur intérimaire d’être payé dès le premier jour travaillé en un seul clic. « En utilisant le digital pour offrir des solutions d’accompagnement et de montée en compétences spécifiquement adaptés aux intérimaires, Gojob crée une solution pour des personnes fragilisées sur le marché du travail », affirme, pour sa part, Christophe Genter, Directeur du département Cohésion Sociale et Territoriale de la Banque des Territoires.


Rédigé par Marie-Cécile Audibert, le Jeudi 2 Janvier 2020 | Lu 30 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter