Menu

Medinsoft accompagne les évolutions de l'Agritech



Lors de sa plénière organisée sur le site du Vallon Dol à Marseille, Medinsoft a réuni avec les représentants de la société du Canal de Provence, plusieurs fondateurs de Start up engagés dans la préservation de l'agriculture et d'une alimentation durable grâce à l'usage des nouvelles technologies.

           

La plénière de Medinsoft sur l'agritech sur le site du Vallon Dol
La plénière de Medinsoft sur l'agritech sur le site du Vallon Dol
 
Au sortir de cette crise sanitaire, la place des campagnes, n’a cessé de se renforcer…  Un mouvement de fonds qui interroge sur la place de l’agriculture dans un contexte de changement climatique, sur la montée en puissance des circuits courts ainsi que sur l’usage des nouvelles technologies au service de cette nouvelle donne. C’est tout l’enjeu de la plénière, la première en présentiel, organisée par Médinsoft, cluster qui accompagne la croissance des entreprises innovantes dans le site du Vallon Dol, bassin de retenue géré par la société du Canal de Provence qui alimente en eau une partie de la cité phocéenne. Autour de 3 thématiques, la gestion de l’eau notamment avec les capteurs et l’intelligence artificielle, la protection des cultures avec divers témoignages éclairants et les rapports entre production et consommation notamment autour des circuits courts d’une alimentation de meilleure qualité, l’action a été mise sur la société du Canal de Provence et sur les initiatives de 5 starts up, représentatives de l’agritech. Toutes, TelAqua dédiée à la gestion intelligente de l’irrigation, Ombrea qui innove avec des pergolas bioclimatiques pour les cultures, Céaritis à l’origine de solutions innovantes de protection des cultures ainsi qu’Agrove et ses potagers urbains dédiés aux entreprises comme aux particuliers ou encore Fruit&Food qui met en relation producteurs et consommateurs afin d’écouler les surproductions, mettent en avant l’atout des objets connectés et l’usage des datas pour dynamiser leur modèle. « Une dizaine de capteurs par parcelle monitore tout ce qui s’y passe. Ce sont 16 millions de données brutes par an qui sont collectées » insiste Julie Davico Pahin, créatrice d’Ombrea dont la croissance s’est accélerée ces derniers mois. L’opportunité aussi de mettre en avant l’implication d’entrepreneurs issus du monde agricole qui gèrent avec de nouveaux outils, les problématiques de survie des agriculteurs confrontés aux enjeux du dérèglement climatique. C’est le cas de Marion Canale, fondatrice de Cearitis qui a vu les parcelles familiales ravagées par la mouche de l’olivier. Une implication dans le monde agricole dans laquelle se retrouvent Julie Davico Pahin comme Quentin Rousselot fondateur d’Agrove. « Depuis 20 ans, la société du Canal de Provence accélère sur les objets connectés et l’IA au service de l’économie d’eau. L’enjeu est d’être précautionneux dans l’utilisation de l’eau dans une perspective de changement climatique » reprend Benoit Moreau, directeur du développement de la SCP. « Une thématique transgénérationnelle qui implique une nouvelle pédagogie au service d’une alimentation responsable et d’une ville plus durable »  a conclut Aïcha Sif, adjointe à la Mairie de Marseille chargée de l'agriculture urbaine, à l'alimentation durable et à la protection des terres. 


Rédigé par Fabienne Berthet, le Mercredi 16 Juin 2021 | Lu 324 fois




Fabienne Berthet





Businews Mag

Businews N°202 - Juillet Aout 2021


businews_201_bd.pdf Businews 201 BD.pdf  (18.28 Mo)


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter