Menu

Mint Bikes reconditionne le vélo haut de gamme


Rédigé le Vendredi 6 Octobre 2023 par Fabienne Berthet


L’économie circulaire génère de nombreuses initiatives percutantes. La start up aixoise Mint Bikes vient de lever 3 millions d’euros. Objectif ? Se positionner comme un acteur incontournable du vélo haut de gamme reconditionné et durable.


Mint Bikes milite pour le vélo haut de gamme durable.
Mint Bikes milite pour le vélo haut de gamme durable.
En deux ans d’existence, la start up Mint Bikes a pris une nouvelle envergure. Sa spécialité: le reconditionnement des vélos haut de gamme, puisqu'en France, 70 % des vélos jetés (environ 1,5 million de vélos par an) sont réparables.

Tous les types de véhicule sont susceptibles de passer par les ateliers de la start up basée à Aix-en-Provence. Après la phase d’achat vient celle du reconditionnement puis de la vente en ligne sur le site maison www.mint-bikes.com. L’équipe de 14 personnes continue à s’agrandir puisque 10 recrutements sont prévus cette année. La levée de fonds de 3 millions d’euros réalisée auprès du club privé Blast.Club, MouvemenT&Finance ainsi que de la BPI, du CIC et de la BNP va permettre de passer un cap et d’industrialiser les process. Aujourd’hui, ce sont 150 vélos qui sont achetés et revendus chaque mois et ce, dans toutes les gammes, urbain, tout terrain et vélo de course avec 30 % de vélo électrique. L’ambition est affichée, rendre le vélo plus accessible et plus durable, devenir leader en France et à terme, et se développer à grande échelle. L’innovation est, également, de mise avec la volonté de digitaliser les process et d’améliorer les algorithmes pour trouver les vélos d’occasion afin de les acheter au meilleur prix. D’ores et déjà, la start up annonce la couleur en termes de gain.

Le vélo Mint s’avère plus économique, 1500 euros d’économies en moyenne par rapport à un vélo neuf. Il peut être livré en 7 jours chez un des 170 partenaires existant en France. Garanti 12 mois, il se veut aussi résolument écologique. « 170 Kg de CO2 sont en effet, évités par vente » détaille Jules Thevenod, co-fondateur. 




Fabienne Berthet

Lire aussi :
< >

Mardi 4 Juin 2024 - 17:57 V.RTU veut valoriser le tactile

Vendredi 19 Avril 2024 - 18:18 ​La région Sud s’arme face aux cybermenaces





Abonnement en ligne
à Businews le Mag