Menu

Pure Ocean, 5 ans au service de l’océan



90 % des espèces sous-marines restent encore à découvrir dans l’océan. Il absorbe 90 % de la chaleur des gaz résultant des émissions de gaz à effet de serre et capte plus de 25 % des émissions de Co2… C’est dire l’urgence de protéger cet écosystème, régulateur du climat. Une mission dont s’est saisi le fonds de dotation Pure Ocean qui né à Marseille, vient de fêter ses 5 ans.

           

Pure Ocean célèbre 5 ans d'action au cinéma le Chambord avec David Sussmann son fondateur et Thomas de Williencourt son directeur.
Pure Ocean célèbre 5 ans d'action au cinéma le Chambord avec David Sussmann son fondateur et Thomas de Williencourt son directeur.
C’est au cinéma le Chambord à Marseille que Pure Ocean a organisé la Nuit de l’Océan le jeudi 17 novembre 2022. Une occasion de présenter un bilan des actions de l’année en présence des ambassadeurs et ambassadrices sportives ainsi que des personnalités du monde océanique. L'opportunité aussi de dresser un état des lieux des actions du fonds de dotation.
Rappelons que la structure lancée par David Sussmann et dirigée par Thomas de Williencourt a pris naissance dans la cité phocéenne avant d’essaimer à Lorient. Sa mission principale consiste à mobiliser la société civile afin de soutenir des projets scientifiques ambitieux et innovants pour la protection de la biodiversité et des écosystèmes marins fragiles. "L’océan représente 71% de la surface de la terre et 97% des espaces disponibles à la vie. Véritable poumon bleu de la planète, il produit 50% de l’oxygène terrestre, plus que toutes les forêts réunies. Il connecte les humains et en nourrit directement 3 milliards. L’océan fait face aux plus grands dangers : dérèglement climatique, acidification, pollution, destruction d’habitats et de biodiversité, surpêche, etc. Il y a urgence à agir " explique le président Fondateur également aux manettes de l’entreprise Seafoodia.
Par le biais d’un appel à projet international, puis d’une analyse effectuée par les cinq chercheurs qui constituent le comité scientifique, Pure Ocean sélectionne des projets ayant une forte dimension innovante, d’ordre technologique, écologique ou social. Via 3 appels à projets, Pure Ocean soutient à ce jour 15 programmes scientifiques à travers le monde.
Menés par des instituts de recherche, des universités et/ ou des ONG, ces projets répondent aux défis identifiés par les Nations Unies dans le cadre de la Décennie des Sciences Océaniques (2021-2030) pour un montant dépassant le million d’euros. Les projets sélectionnés reçoivent jusqu’à 40 000 euros /an (avec une moyenne de 25 000 euros /an), pour une durée d’un à deux ans à la discrétion du comité scientifique. Pure Ocean qui compte 130 mécènes sensibilise également le public sur la situation des écosystèmes en danger en mettant en lumière des solutions de protection. Citons  “La Goutte Bleue”. Ce sac bleu à base d’algues, fabriqué en France, invite à ramasser 30 litres de déchets abandonnés dans la nature et permet de financer la recherche océanique tout en offrant un moyen d’agir pour l’environnement en ramassant les déchets sauvages avant qu’ils n’arrivent en mer. Pour chaque kit La Goutte Bleue, 5 euros sont réservés à Pure Ocean. Le sport s’avère aussi un vecteur de poids pour éveiller les consciences à la fragilité de l’océan. C’est à ce titre que le fonds soutient des courses et des défis sportifs, les Race for Pure Ocean, des courses exceptionnelles réalisées par des athlètes, seuls ou en équipe, qui veulent donner du sens à leur performance sportive.
Autant d’événements qui permettent de toucher le plus grand nombre. Pour 2023, un nouvel appel à projets se profile. Avec une attention particulière portée aux projets portés en Bretagne et Atlantique, aux écosystèmes polaires, à la réduction de la pollution plastique et au potentiel d'identification du carbone bleu des habitats marins. 


Rédigé par Fabienne Berthet, le Mardi 22 Novembre 2022 | Lu 250 fois




Fabienne Berthet


>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Jeudi 10 Novembre 2022 - 16:55 Aix carbure au biogaz





À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter