Menu

Reverdir le parc national des calanques en posidonies et mesurer le CO2 piégé


           

Un premier projet pilote va être déployé sur les herbiers de posidonie du Parc national des Calanques consistant à mesurer précisément la quantité de CO2 capturée. Aujourd’hui les estimations font état de 1500 tonnes de CO2 absorbées par hectare. EcoAct, filiale du groupe Atos, chargée de mener à bien ce projet, livrera ses résultats début 2022.Un projet cofinancé par Interxion et son fournisseur Schneider Electric France désireux de réduire leur impact carbone.


Un premier projet pilote va être déployé sur les herbiers de posidonie du Parc national des Calanques consistant à mesurer précisément la quantité de CO2 capturée. ©NBC
Un premier projet pilote va être déployé sur les herbiers de posidonie du Parc national des Calanques consistant à mesurer précisément la quantité de CO2 capturée. ©NBC
 « Les posidonies reculent de 10% par an en Méditerranée, or elles ont une capacité de stockage de carbone plus productif que la forêt tropicale de l’ordre de 1 500 tonnes de CO2 par an. Il faut agir sur la régénération, développer une méthodologie sectorielle pour la préservation des herbiers de posidonie et mettre à jour les connaissances », a expliqué, le 18 mars, Roman de Rafael, responsable du développement des projets, Nature-Based Solutions, d’EcoAct. 
Filiale du groupe numérique Atos, spécialisée en climat, EcoAct, sera chargée de la mise en œuvre de cette méthodologie baptisée « Prométhée-Med » visant à développer un programme de compensation carbone sur le territoire métropolitain français. Opérateur de data centers Interxion et son fournisseur Schneider Electric France s’engagent à financer ce programme dont le coût est estimé entre 2 et 3 M€ incluant également la pose de balises pour éviter des mouillages destructeurs de posidonies. « Nous avons validé en conseil d’administration un schéma d’organisation des mouillages et un corpus de mesures pour la protection des herbiers avec des bouées d’ancrage écologiques qui seront déployées en 2022 et 2023 », précise François Bland, directeur du Parc national des Calanques. Le parc compte actuellement entre 1000 et 1 500 ha d’herbiers actifs.  

Interxion : du CO2 à compenser

Des balises seront posées dans la zone du parc national des calanques pour éviter des mouillages destructeurs de posidonies.©NBC
Des balises seront posées dans la zone du parc national des calanques pour éviter des mouillages destructeurs de posidonies.©NBC
Engagée au sein de la jeune association marseillaise « Entrepreneurs pour la Planète », Interxion finance ce projet de régénération et de mesure des posidonies dans l’optique de compenser ses émissions de carbone. « Ces usines digitales sont également des usines électriques. Nos activités ont un impact qui n’est pas idéal pour la planète. Raison pour laquelle nous avons une stratégie de neutralité carbone basée sur l’efficience énergétique. Les premières compensations carbone ont débuté en 2014. En décembre 2020, nous avons compensé 2435 T d’équivalent carbone. A Marseille, il nous reste entre 800 et 900 T de CO2 à compenser ce que nous faisons en reboisant une fôret à proximité de Forcalquier », souligne Fabrice Coquio, directeur France du groupe américain Digital Realty. A Marseille, Interxion possède trois data centers et en construit un quatrième dans l’enceinte du port de Marseille-Fos. Le groupe indique avoir réduit en moyenne de 20% par an ses émissions de CO2 par mètre carré depuis 2014 tout en augmentant de 14% par an les surfaces de ses data centers. 
Schneider Electric est engagé sur 21 projets liés au climat, à la santé, à l’économie circulaire et à l’éthique. Parmi ces programmes, le reboisement de 10 000 ha de forêts de mangrove. 


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Jeudi 18 Mars 2021 | Lu 400 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N°201 - Mai Juin 2021


businews_201_bd.pdf Businews 201 BD.pdf  (18.28 Mo)


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter