Menu

Smart Avenir Green : la décarbonation sans surcoût


           

Dans un quartier prioritaire de Marseille le bailleur social Habitat Marseille Provence s’implique dans la transition énergétique avec un dispositif inédit lancé par Smart Avenir Green. Objectif, décarboner le chauffage et l’eau chaude sans surcoût pour les habitants, le bailleur ou la ville.


HMP présente le dispositif de décarbonations avec l'association Smart Avenir Green
HMP présente le dispositif de décarbonations avec l'association Smart Avenir Green
Pour HMP, l’un des premiers bailleurs sociaux de Marseille avec un parc de 14 500 logements pour 35 000 personnes, la rénovation est de mise. Son président, Patrick Pappalardo estime à 24 millions d’euros les montants investis dans ce but dans l’agglomération marseillaise. Porté par l’ambition de rendre les énergies vertes accessibles à tous, le bailleur social a engagé une première opération de décarbonation du chauffage et de l’eau chaude au bénéfice de 1319 logements sociaux à proximité du site de production de gaz vert de Sormiou. Une opération qui n’a sollicité aucune aide publique, investissements supplémentaires de structures publiques ou privés ou surcoût de charges de la part des habitants. Depuis janvier, l’association Smart Avenir Green déploie, en effet, ces innovations porteuses. Elle s'est concentrée dans un premier temps au logement neuf avant de s’attaquer à la rénovation et au marché de l’ancien. Damien Rosinha, le président de l’association Smart Green Avenir et en charge du marché Aménagement Sud-Est de GRDF milite pour le mix gaz vert-électricité, « une solution incontournable inventée à Marseille en 2017 ». Elle utilise les infrastructures publiques existantes électricité et gaz, propriété des collectivités déjà financées et amorties pour distribuer de l’énergie renouvelable dont tout le monde peut bénéficier. D’ores et déjà, 35 000 logements sont alimentés par du gaz vert en région Sud et 80 000 habitants sont impactés par ce dispositifCe sont ainsi 10 millions d’euros de pouvoir d’achat rendus aux citoyens grâce au mix énergétique, des émissions de gaz à effet de serre, divisées par 10 ans sans recours à la technologie et quelques 750 emplois crées grâce au mix énergétique et à la méthanisation. « Avec 600 000 logements alimentés en gaz naturel dans la région Sud, les perspectives de développement sont considérables » estime l’association. La convention signée avec HMP, donne corps à l’engagement du bailleur social de substituer progressivement au gaz naturel le gaz vert. L’objectif pour les deux partenaires s’inscrit dans le développement du biogaz dans les opérations de rénovation. Pour HMP, il s’agit de réduire d’ici 2050 ses émissions gaz à effet de serre et sa consommation d’énergie fossile.


Rédigé par Fabienne Berthet, le Lundi 22 Février 2021 | Lu 560 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N°199 - Janvier 2021




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter