Menu

Suspension du projet Satys : les milieux économiques réagissent fortement


           

Le projet d’usine 4.0 du groupe Satys, spécialiste de la peinture d’aéronefs et prestataire d’Airbus Helicopters, est suspendu, en raison de l’opposition absolue du maire de Marignane, des habitants et des associations environnementales. Martine Vassal, présidente de la Métropole, se serait rangé à son avis selon l'édile marignanais, et accepté sa "relocalisation ailleurs". En pleine « Semaine de l’Industrie », le coup porté fait fortement réagir les organisations professionnelles et consulaires.


Satys est spécialisée dans le traitement de surfaces pour l'aéronautique et le spatial (Photo Satys))
Satys est spécialisée dans le traitement de surfaces pour l'aéronautique et le spatial (Photo Satys))
C’est un projet de 15 millions d’euros, porté par le leader mondial de la peinture d’aéronefs (2 200 personnes dont 1 500 en France), une usine du futur spécialisée dans le traitement de surfaces pour l’aéronautique et le spatial, qui garantit la préservation de 120 emplois industriels dans une filière aéronautique portée par la transformation de donneurs d’ordres comme Airbus Helicopters. Mais il est désormais gelé sous la pression du maire de Marignane, Eric Le Dissès, des riverains du parc des Florides à Marignane où il devait se positionner d’ici fin 2022, et des associations environnementales qui se sont mobilisés lors de l’enquête publique en pointant les produits dangereux et risques de pollution que ce projet représentait. L’annonce a été confirmée par Satys le 22 novembre dans un communiqué, l’entreprise se disant prête à œuvrer à « l’étude d’un scénario modifié dans les prochaines semaines en lien avec les services de l’Etat afin de continuer à protéger l’emploi des 120 personnes de Satys STM* et tout l’écosystème économique aéronautique. Sans le site actuel, plusieurs centaines d’aéronefs pourraient se retrouver cloués au sol avec des conséquences extrêmement fortes pour l’aéronautique française et bien sûr pour le tissu social et économique de la région ».

Appel à une réunion d’urgence

Cette décision, voulue dans un souci d’apaisement, a fait immédiatement réagir les organisations représentatives de l’industrie dans les Bouches-du-Rhône, à l’image du Groupement Maritime et Industriel de Fos et sa région (GMIF/Upe 13). « Une campagne de désinformation du projet sur la ZAC des Florides a malheureusement porté ses fruits, en jouant sur l’inquiétude, bien évidemment légitime des riverains, qui n’ont pu de fait, entendre dans un climat serein toutes les réponses apportées par l’industriel à leurs questions et doutes. Même si nous la regrettons, nous prenons acte de cette décision sage de Satys, en souhaitant que le temps puisse être donné afin de retravailler ce projet dont le territoire a besoin. Il en va de l’avenir de l’activité de Satys STM mais aussi de la supply chain d’Airbus qui pourrait être remise en question si aucune solution n’était trouvée ». L’UIMM Alpes-Méditerranée va jusqu’à évoquer « une catastrophe pour le territoire », elle réclame une réunion d’urgence au Préfet et aux collectivités. En pleine « Semaine de l’Industrie » qui mobilise un grand nombre d’entreprises du territoire pour redorer l’attractivité des métiers industriels, il est évident qu’il serait compliqué à terme de militer pour la réindustrialisation de notre région et ses emplois induits si chaque projet d’implantation doit faire l’objet d’un rejet… « J’en appelle à la responsabilité de l’ensemble des acteurs et décideurs publics et privés afin de ne pas hypothéquer durablement notre image et notre devenir industriel » insiste Jean-Luc Chauvin, président de la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence.

*Satys STM est l’ex Protec Métaux d’Arenc, PMA, dont la reprise par Satys est effective depuis mai 2021. Son site marseillais est promis à une fermeture à la demande des pouvoirs publics.


Rédigé par Jean-Christophe Barla, le Mardi 23 Novembre 2021 | Lu 636 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N°203 - Septembre Octobre 2021




Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter