Menu

Un débat public pour souffler les localisations des futures éoliennes flottantes en Méditerranée


           


Les deux parcs compteront chacun une vingtaine d'éoliennes (photo : DR)
Les deux parcs compteront chacun une vingtaine d'éoliennes (photo : DR)
Avant le lancement d'une procédure de mise en concurrence par l'État français en 2022 pour choisir le ou les lauréats des futurs projets éoliens flottants en Méditerranée, un débat public baptisé EOS va s'ouvrir du 12 juillet 2021 au 31 octobre 2021.

"Le débat public se tient en amont de la décision de poursuivre ou non le projet, et permettra au public de questionner son opportunité, ses impacts et ses caractéristiques, dont la localisation. La Commission qui porte le débat public est indépendante et neutre vis-à-vis du porteur de projet. Elle veillera à ce que l’ensemble des acteurs concernés (professionnels de la mer, du tourisme, industriels, associations, acteurs de la recherche et de la formation, etc...) comme le grand public puissent être informés du projet et donner leur avis", précise une source proche du dossier.

Décidé en juillet 2020 par la Commission nationale du débat public (CNDP), il va donc permettre de se prononcer sur la localisation des zones préférentielles (terrestres et maritimes) pour ces deux parcs de 250 MW chacun. Quatre macro-zones, dont les fonds dépassent les cinquante mètres de profondeur, ont été potentiellement retenues dans le golfe du Lion : au large des Pyrénées orientales et de l'Aude (A), au large du Cap d'Agde (B), au large de la Petite Camargue (C), au large du Golfe de Fos-sur-Mer (D). Elles sont rattachées à des points de raccordements terrestres situés respectivement à Baixas (au Nord-Ouest de Perpignan), La Gaudière (Castelnau-d'Aude) ou Livière (Narbonne), Tamareau (Moutarnaud) ou Montpellier, et Ponteau (Martigues) ou la Feuillane (Fos-sur-Mer).

Il appartiendra au participants de désigner au moins trois zones dont obligatoirement une dans la région Occitanie et une en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Donc, il est acquis que le Golfe de Fos-sur-Mer (la seule macro-zone en Provence-Alpes-Côte d'Azur) sera retenu. Le public est également invité à donner sa préférence sur la localisation de deux projets d’une puissance de 500 MW chacun, en extension des projets précédents. Ils seront attribués en 2024.

42 éoliennes prévues

Les quatre macro-zones maritimes et les points de raccordement pressentis (carte : CNDP)
Les quatre macro-zones maritimes et les points de raccordement pressentis (carte : CNDP)
Les nouveaux projets devraient s'appuyer sur des turbines de 12 MW permettant de limiter le nombre d'éoliennes à vingt-et-une pour atteindre les 250 MW. Donc en tout quarante-deux éoliennes dans les deux parcs, sans compter les extensions.

La Commission particulière du débat public Eos est composée de six membres* et présidée par Étienne Ballan. Sociologue et urbaniste, il enseigne le projet participatif et les sciences humaines à l’École Nationale Supérieure de Paysage à Marseille. Ils sont assistés d'un secrétariat général.

La Commission livrera, deux mois après sa clôture, un compte-rendu et un bilan du débat public. Dans les trois mois suivant, le maître d'ouvrage, l'État, devra répondre à ce texte.

Le Plan climat régional de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, voté en décembre 2017 prévoit un objectif de neutralité carbone à l'horizon 2050. Le développement et le soutien de l'éolien offshore est l'une des initiatives pour y parvenir, avec l'ambition de créer une filière industrielle en partenariat avec le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM). A terme, 2 GW de production électrique devraient être assurés via des éoliennes flottantes.

Depuis un appel à projets lancé par l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) en 2015, quatre fermes pilotes d'éoliennes flottantes sont en cours de développement dans l'hexagone dont trois dans le Sud de la France (au large de Gruissan, à Leucate et à Port-Saint-Louis-du-Rhône). Leurs mises en service sont prévues fin 2022/début 2023.

* Étienne Ballan, Martine Bartolomei, Mathias Bourrissoux, Sophie Bertran de Balanda, Dominique de Lauzières, Arthur Launeau


Rédigé par Frédéric Dubessy, le Mardi 18 Mai 2021 | Lu 755 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Samedi 16 Octobre 2021 - 18:25 Job gaming sur le campus Ionis






Businews Mag

Businews N°203 - Septembre Octobre 2021




Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter