Menu

Un plan d'action pour les Alpes du Sud


           

Les premières Assises de la Montagne organisées par la Région Sud avec 300 professionnels du secteur, - présents ou connectés en visioconférence - ont permis de faire remonter les préoccupations des différents acteurs des Alpes du Sud et d'annoncer des mesures concrètes de soutien à une économie dévastée par la crise sanitaire et la fermeture des remontées mécaniques.


Les premières Assises de la Montagne débattent sur l'avenir des Alpes du sud
Les premières Assises de la Montagne débattent sur l'avenir des Alpes du sud
Confrontées à une saison blanche, les Alpes du Sud sont depuis plusieurs mois dans l’expectative en raison de la crise sanitaire et de la fermeture des remontées mécaniques. Renaud Muselier, le président de Région, a organisé une table ronde mardi 23 février avec 300 professionnels du secteur. Au cours de ces assises de la Montagne, plusieurs engagements financiers entendent faciliter le retour à la vie sur ces territoires qui accueillent 2 millions de vacanciers chaque année. Au-delà des 100 millions investis sur la période 2015-2020 dans les stations et les vallées, le président de Région a annoncé un plan d’investissement d’urgence de 8 millions d’euros pour les stations de ski. Pour Arnaud Murgia, maire de Briançon qui ne dissimule pas l’état critique de certaines stations, un plan d’action est impératif. « Sans aides rapidement accordées, la station de Serre-Chevalier sera en cessation de paiement fin mars ». « L’économie touristique liée aux stations de sport d’hiver représente 80 % du chiffre d’affaires de toutes les activités. On vit un moment difficile, il faut mettre en œuvre tous les moyens possibles pour en sortir » renchérit Jean-Marie Bernard, président du Conseil départemental des Hautes-Alpes. « La trésorerie de nombreuses stations est en berne, pour le moment rien n’est venu. Il faut faire débloquer rapidement les fonds promis. D’autant que, dans les stations de ski, un euro investi représente 5 euros pour le développement économique et qu’en 2021 nos capacités d’autofinancement seront réduites », martèle René Massette, président du Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence. Dans le détail, un soutien aux frais de transport des classes Découverte qui contribuent à l'activité, a également été décidé. Plus généralement, 140 millions d’aides économiques ont été re-abondées. A l'échelle du plan de relance économique d’un milliard d’euros déployé sur 2 ans, dont 64 millions pour renforcer les fonds propres des entreprises, 4000 entreprises des Alpes seront concernées à hauteur de 45 millions d’euros. Au programme également divers dispositifs pour la relance du tourisme et pour dynamiser l’emploi du secteur. Au-delà des 10 millions d’euros engagés avec l’Etat sur des projets structurants et un guichet unique mis en place pour répondre aux questions des entreprises, l’objectif est de voir au-dela de la période actuelle. « 200 millions d’euros vont être consacrés à la politique montagne pour les 5 prochaines années dans le développement économique social et culturel des territoires, soit le double de l’enveloppe actuelle » a salué Renaud Muselier. De même, 450 millions d’euros au titre du contrat d’Avenir et des fonds européens sont débloqués pour assurer une reprise la plus rapide possible. Des dispositifs, dans le cadre des contrats régionaux d’équilibre territoriale et du fonds régional d’aménagement du territoire ont été maintenus avec un budget de 55 millions d’euros. En avril, le vote du projet Montagne Préservée sera acté dans le contexte du plan Climat 2 pour encourager la durabilité des stations, restaurer et préserver les milieux notamment les plus dégradés et encourager la surveillance et gestion des risques naturels. Mais d’ici là une consultation sur l’avenir des montagnes se profile à travers la plateforme régionale Sudopolis. Celle-ci, ouverte à tous les habitants des Alpes du Sud et et à tous les amoureux de la montagne, permettra échanges d'idées, partages d'expériences et de conception sur l'évolution des montagnes alpines dans les années à venir.


Rédigé par Fabienne Berthet, le Mardi 23 Février 2021 | Lu 502 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Vendredi 30 Juillet 2021 - 10:30 Six hôtels Accor exposent les REvéLATIONS






Businews Mag

Businews N°202 - Juillet Aout 2021


businews_201_bd.pdf Businews 201 BD.pdf  (18.28 Mo)


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter