Menu

Une alliance pour former 20 000 jeunes au numérique à Marseille


           

Former 20 000 jeunes Marseillais d’ici à 2029 aux métiers du numérique afin de favoriser leur employabilité voire leur livrer les clés de la création d’entreprise…. L’ambitieuse initiative fruit d’un partenariat noué par La Plateforme, l’Épopée et Theodora, a été dévoilée le 5 novembre en présence du secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O.


La Plateforme, l’Épopée et Theodora, ont dévoilé le 5 novembre leur projet de formation aux métiers du numérique. ©NBC
La Plateforme, l’Épopée et Theodora, ont dévoilé le 5 novembre leur projet de formation aux métiers du numérique. ©NBC
Au moment où la jeunesse affiche sa désaffection pour les métiers traditionnels, le numérique pourrait devenir la nouvelle voie d’insertion professionnelle… C’est la promesse collective, faite le 5 novembre, par trois acteurs privés locaux de l’inclusion, de la formation, de l’innovation et de l’emploi dans cette filière qui recrute à tous les niveaux, de l’ouvrier poseur de fibre à l’ingénieur en IA, en passant par les spécialistes de la cyberdéfense. 
La Plateforme, l’Epopée et Theodora —dans l’aspiration mais sans les financements du plan gouvernemental, « Marseille en Grand »— annoncent une alliance inédite pour former 20 000 jeunes marseillais sans diplôme au cours des huit années à venir. Première initiative, la réponse commune début novembre à un appel à manifestation d’intérêt « Defi Num » portant sur la création d’une plate-forme collaborative.  
« Nous vivons une accélération très forte de la transformation numérique. Marseille offre un très haut potentiel, il faut aller chercher les talents et les aider à travailler autrement. », souligne Natacha Doucet de l’Epopée, tiers lieux des quartiers nord qui regroupe une quarantaine d’entreprises et associations. 
 

Kevin Polizzi, fondateur de Jaguar Network et à l’initiative du projet Theodora. ©NBC
Kevin Polizzi, fondateur de Jaguar Network et à l’initiative du projet Theodora. ©NBC

L’IA pour « cicatriser les plaies de la formation »

S’adressant aux jeunes en formation à la Plateforme, Kevin Polizzi, fondateur de Jaguar Network et à l’initiative du projet Theodora, leur promet plusieurs milliers d’emplois à l’ère de la relocalisation en France de l’industrie, des centres d’appels et de la création des cybercampus régionaux. Ce quadra self made man du numérique mise sur l’IA pour « cicatriser les plaies de la formation ». Il annonce des milliers d’emplois sur « Théodora » le futur hub digital de 37 000 m2 qu’il va bâtir au nord de la ville. Premier coup de pioche boulevard du capitaine Gèze annoncé le 10 décembre. Cyril Zimmermann, autre serial entrepreneur de l’économie numérique, a fondé la plateforme en 2019 à la Joliette à Marseille. Cette école informatique s’est donnée comme objectif de former 3000 étudiants par an à horizon 2026 sur un campus de 25 000 m2 qui sera construit dans le périmètre Euromed2. Le Club Top 20, partenaire fondateur de la Plateforme, s’engage également à recruter les jeunes une fois formés. 

Le secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O. ©NBC
Le secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O. ©NBC

« À Paris, toutes les entreprises du numérique quittent la capitale »

« À Paris, toutes les entreprises du numérique quittent ou aspirent à quitter la capitale et cherchent à s’installer à Marseille. C’est une occasion unique pour Marseille de bâtir un avenir collectif en formant les jeunes talents à la blockchain, l’IA », a commenté Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, en visite à Marseille pour rencontrer les lauréats du programme French Tech Tremplin.

Aix-Marseille Provence est une des métropoles au sein de laquelle la proportion des jeunes de 15-29 ans sans diplôme, sans formation et sans emploi est la plus importante en France. Le chiffre des non-diplômés est de 24% pour la seule ville de Marseille et dépasse les 39% dans les quartiers nord. Cette alliance bénéficiera indirectement des investissements du plan gouvernemental « Marseille en Grand » à 1 milliard d’euros portant sur l’habitat, la mobilité.


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Lundi 8 Novembre 2021 | Lu 775 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N°203 - Septembre Octobre 2021




Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter