Menu

​Forum Energy for Smart Mobility : Accélérer le déploiement de bornes de recharge électrique


           

La quatrième édition du Forum Energy for Smart Mobility qui s’est tenu les 6 et 7 octobre au Palais du Pharo, à l’initiative de Capenergie, a réuni les acteurs de l’énergie et de la mobilité intelligente. La décarbonation ne se fera qu’au prix d’une accélération du déploiement du réseau de bornes de recharge électrique et un pilotage intelligent pour créer de la valeur.


De G à dte Frédéric Busin - Directeur Action Régionale PACA d’EDF, Natacha Roux,  Chargée de développement commercial d’Evzen, Frédéric Beringuier,  directeur Bouches-du-Rhône d’ Enedis, Thierry Priem, responsable du programme stockage et solutions de flexibilité au CEA, Jacques Vayron, président de Capenergie et Patricia Laurent, directrice générale de GreenUnivers. ©NBC
De G à dte Frédéric Busin - Directeur Action Régionale PACA d’EDF, Natacha Roux, Chargée de développement commercial d’Evzen, Frédéric Beringuier, directeur Bouches-du-Rhône d’ Enedis, Thierry Priem, responsable du programme stockage et solutions de flexibilité au CEA, Jacques Vayron, président de Capenergie et Patricia Laurent, directrice générale de GreenUnivers. ©NBC
« La mobilité électrique explose. Dans dix ans, un véhicule sur trois sera électrique. Nous aurons en parallèle une politique d’efficacité énergétique car si nous ne faisons rien, nous allons au-devant de difficultés pour délivrer de la puissance sur un même créneau horaire », détaille Frédéric Busin, directeur régional d’EDF en Provence-Alpes- Côte d’Azur qui s’exprimait, le 6 octobre 2021, dans le cadre du Forum Energy for Smart Mobility.

A l’ère du plan de relance français et du Greendeal européen, la directrice de Capenergie, Anne-Marie Perez, souligne la nécessité d’accélérer le déploiement des bornes de recharge électrique aussi bien sur les espaces publics qu’au sein des copropriétés.

À Marseille, en juillet dernier, le monégasque Evzen a repris à Bouygues l’exploitation et le déploiement de bornes de recharge sur la métropole Aix-Marseille Provence. « Nous allons installer 50 bornes sur le port de Marseille entre 2021 et 2022 », annonce Natacha Roux, chargée du développement commercial d'Evzen. Enedis de son côté accompagne les grands projets territoriaux de mobilité décarbonée pour alimenter les vélos, voitures, bus mais aussi les ferries et demain les paquebots en escale sur le port de Marseille. 

​Urby teste la livraison des restaurants de Marseille avec un camion frigo électrique

Anne-Marie Perez, directrice générale de Capenergies. ©NBC
Anne-Marie Perez, directrice générale de Capenergies. ©NBC
La logistique urbaine électrique pourrait également connaître de beaux jours à Marseille. En mai 2021, une expérimentation de recharge photovoltaïque a débuté sous l’impulsion de Capenergie sur le MIN des Arnavaux en collaboration avec Urby, logisticien du dernier kilomètre. Le projet EnerNETMob a vu le jour en 2018, dans le cadre du programme européen Interreg Med, avec pour vocation de créer un réseau d’infrastructures de recharge. Décliné dans 12 pays, il porte sur le déploiement d’un véhicule de livraison électrique sous température dirigée alimenté par des panneaux solaires.

En prévision de l’introduction de la ZFE sur l’aire marseillaise sous trois ans, le pôle de compétitivité Capenergies, chef de file de la déclinaison française du programme EnerNETMob, a présenté, le 6 octobre 2021, un démonstrateur d’alimentation électrique d’un camion de livraison réfrigéré.

La borne de recharge étant alimentée par une ombrière photovoltaïque. La caisse du véhicule de 3,10 T de PTAC a été conçue par la carrosserie Lambert à Gémenos, la conception du châssis étant confiée à Renault Trucks. Depuis mai 2021, le véhicule est positionné sur la deuxième plate-forme logistique marseillaise d’Urby de 1000 m2 située sur le MIN des Arnavaux. « Nous devons livrer entre 25 et 30 restaurants par jour. Le véhicule peut parcourir jusqu’à 100 km avec en prime une réduction de bruit de 20%. Les tests sur le véhicule sont satisfaisants et notre client, le grossiste italien Castelli se dit ravi. Ainsi nous avons également en projet de livrer des fruits et légumes pour d’autres grossistes du MIN avec ce véhicule », détaille Sébastien Philibert, directeur d’Urby à Marseille qui testera le démonstrateur jusqu’à la fin de l’année. Il prévoit de consolider sa flotte avec l’achat de six véhicules de livraison électrique sous trois ans.
 
 

De l'hydrogène pour la mobilité lourde

Le projet EnerNETMob, porté par le pôle de compétitivité Capénergie, associe Renault Tricks, Clovis Location, Carosserie Lambert, Engie, Urby et Engie. ©NBC
Le projet EnerNETMob, porté par le pôle de compétitivité Capénergie, associe Renault Tricks, Clovis Location, Carosserie Lambert, Engie, Urby et Engie. ©NBC
Au CEA, une centaine de chercheur travaille sur la technologie de production et de stockage (sous haute pression ou cryogénique) de l’hydrogène produit à partir de l’électrolyse.
« Le coût de production doit être compétitif. Nous nous intéressons à la chaîne logistique de l’hydrogène. Offrant un moins bon rendement, l’hydrogène est davantage dédié à la mobilité lourde, d’ailleurs Alstom teste un train à hydrogène en France. L’écosystème autour du port de Marseille est vital à la fois pour des applications d’hydrogène maritime et terrestre », détaille Thierry Priem, responsable du programme stockage et solutions de flexibilité.
En début d’année prochaine, un premier camion à hydrogène sera d’ailleurs positionné sur le port de Fos dans le cadre d’un projet porté par Air Liquide. Au MIN des Arnavaux un projet pilote de camion à hydrogène est également en cours en partenariat avec Carrefour, Green GT et les Transports Chabas. 


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Jeudi 7 Octobre 2021 | Lu 620 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N°203 - Septembre Octobre 2021




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter