Menu

​Le Medef Sud prône la conversion des dettes en prêts participatifs

Economie

           

Inquiet par la baisse de moral des chefs d’entreprises, à la veille d’un possible confinement, Yvon Grosso, demande à ce que les dispositifs d’aides soient prolongés sur l’ensemble de l’année 2021. Le président du Medef Sud suggère par ailleurs la conversion des dettes en prêt participatif.


Yvon Grosso, président du Medef en région Sud. ©DR
Yvon Grosso, président du Medef en région Sud. ©DR
« Tout se joue en 2021. Nous allons vers un nouveau confinement pour lequel nous souhaiterions un équilibre entre santé et maintien de l’économie. C’est dommageable pour la santé psychologique des chefs d’entreprise. Nous souhaiterions que les commerces restent ouverts car les confinements creusent un peu plus la dette. Nous proposons de revisiter l’ensemble des prêts bancaires afin de les consolider en prêts participatif, de mettre ces prêts au capital. Il faut rembourser la dette mais l’aménager sur six ans », a plaidé ce 28 janvier 2021 Yvon Grosso. Et le patron des patrons du sud-est de la France de saluer la mobilisation de l’État dès les premiers jours de la pandémie avec le mécanisme du prêt garanti par l’État (PGE) qui a permis de soutenir 70 586 entreprises pour un montant de 10,8 milliards d’euros dont la moitié distribué dans les Bouches-du-Rhône. 
Nombre d’entreprises qui avaient souscrit un PGE par confort, par crainte de l’avenir, puisent dans cette réserve. « Plus la pandémie va durer plus la trésorerie se dégrade et les entreprises consomment leur PGE », souligne-t-il. 

Récession de 11% en 2020 dans le Sud

Structurellement très axée sur le tourisme, Provence-Alpes-Côte d’Azur est la deuxième région de France la plus touchée après Paris par les conséquences de la pandémie sur l’économie. Une situation étayée par les tous derniers chiffres de l’INSEE faisant état d’une récession de 9,1% en France et de 11% en région Sud en 2020.  
De sa rencontre avec le sous-préfet à la relance Benoît Mournet, il salue les nombreux appels à projets dans les domaines de la transition énergétique et écologique tout en plaidant en faveur d’une simplification des dossiers pour les rendre accessibles aux petites entreprises. En prévision des prochaines élections régionales qui doivent se tenir en juin 2022, le Medef Sud entend comme les années précédentes, peser dans le débat et faire entendre la voix du monde économique en émettant des propositions et en rencontrant les candidats.  

Christian Mabboux nouveau président de l’Urssaf PACA

Christian Mabboux a succédé à Philippe Korcia à la présidence de l’Urssaf PACA. ©DR
Christian Mabboux a succédé à Philippe Korcia à la présidence de l’Urssaf PACA. ©DR
Pour sa première rencontre avec la presse en tant que président de l’Urssaf PACA, Christian Mabboux a expliqué qu’en tant que grossiste alimentaire il était touché par les conséquences de la pandémie avec une baisse d’activité de 95%. Une situation qui a poussé cet administrateur de l’Urssaf PACA depuis onze ans à succéder à Philippe Korcia. « Ma priorité consiste à rencontrer les chefs d’entreprises. Je suis particulièrement vigilant quant à l’accès des entreprises au fond de solidarité conditionné à une baisse importante du chiffre d’affaires », a-t-il souligné. Les derniers chiffres de l’Urssaf font état d’un report de 2 milliards d’euros de cotisations et d’un manque à gagner de 2,4 mds € en région résultant d’heures non travaillées.   
 


 



Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Jeudi 28 Janvier 2021 | Lu 314 fois