Menu

​Plan de relance de l’industrie régionale : les aides de Bercy tardent à venir


           

L’industrie en Provence-Alpes-Côte d’Azur a retrouvé des couleurs en ce début d’année 2021 marqué par une reprise des investissements et la baisse du chômage partiel. Dans le cadre du plan de relance, 7 M€ ont été alloués en soutien aux entreprises industrielles régionales. Sur les 300 dossiers de demande d’aide, seulement 23 ont reçu une réponse. Patronat et partenaires sociaux de la métallurgie réclament un déblocage des dossiers de subventions en attente de traitement dans les guichets parisiens…


En région Sud, grâce à la diversité des filières, l’industrie a quasiment retrouvé son niveau d’avant crise. ©NBC
En région Sud, grâce à la diversité des filières, l’industrie a quasiment retrouvé son niveau d’avant crise. ©NBC
Sonocar Industrie, entreprise varoise de réparation navale fait figure d’exception… Elle est une des rares entreprises régionales à avoir décroché 600 000 € de subventions pour acheter des robots Ultra Haute Pression pour décape la coque des navires. « J’ai été informé en décembre dernier de l’attribution de la subvention. Mes matériels seront opérationnels en juin prochain. Je me mets en capacité de répondre à la demande de la base navale », se réjouit le lauréat, Alain Richaud, président de Sonocar Industrie.

​Détermination de fer pour accélérer la relance

Sur les 300 dossiers de demande d’aide, déposés par les entreprises de Provence-Alpes-Côte d’Azur à l’automne 2020, seulement 23 ont été traités (Pellenc ST, Charles Faraud, Monaco Marine, Cassan…). « Nous n’avons pas de réponse de l’Agence de service et de paiement. Le préfet à la relance nous aide mais nous sommes face à un état Jacobin », dénonce Serge Bornarel, délégué général de l’UIMM Alpes-Méditerranée. Dans la bataille aux investissements industriels des territoires, les syndicats FO, CFTC, CFE-CGC et CFDT, signataires d’une déclaration commune, le 22 avril 2021, avec l’UIMM Alpes-Méditerranée, affichent également une détermination de fer dans le fléchage des sommes. « Dans la déclaration paritaire nous avons demandé le contrôle des aides publiques. Celle-ci doivent aller en priorité aux entreprises qui garantissent l’emploi de leurs salariés », souligne Pierrick Le Clanche, secrétaire général CFTC des Matériaux du Var qui souhaite prendre part aux comités de suivi du plan de relance. 

La Région Sud a su faire face à la crise grâce notamment aux poids lourds de l’industrie régionale : Airbus Helicopters, St Microelectronics et ArcelorMittal. ©NBC
La Région Sud a su faire face à la crise grâce notamment aux poids lourds de l’industrie régionale : Airbus Helicopters, St Microelectronics et ArcelorMittal. ©NBC

​7 M€ d’aides pour l’industrie régionale

« Sur les150 M€ d’aides du plan de relance à l’industrie en France, 28 M€ ont été alloués à l’Ile-de France et Auvergne-Rhône-Alpes, tandis que la Région Sud a obtenu seulement 7 M€. Peut-être parce qu’ici la situation industrielle est moins préoccupante », analyse Gérard Ciannarella. Le secrétaire général de FO Métaux USM 13, salarié d’Airbus Helicopters à Marignane, revient également sur la formation dans le cadre de la convention signée le 18 janvier 2021 entre la DFEPF et l’OPCO : « Les entreprises en activité partielle se réorganisent. Les salariés bénéficient d’un parcours de formation, d’une aide à la reconversion ».  

Saluant cette déclaration paritaire visant à accélérer la relance, Thierry Chaumont, président de l’UIMM Alpes-Méditerranée, a rappelé l’importance de la filière et sa résilience depuis plus d’un an : « La crise sanitaire que nous traversons a mis en lumière le rôle clé de l’industrie et l’impérieuse nécessité stratégique d’avoir une industrie forte en France et en proximité sur les territoires. Elle tient une part active dans la reprise économique du pays. Le dialogue social est un levier clé pour traverser la crise et jouer un rôle incontestable dans la prévention sanitaire et la bataille de la relance ».

La Région sud, composée à 90% de PMI, a su faire face à la crise grâce notamment aux poids lourds de l’industrie régionale : Airbus Helicopters, St Microelectronics et ArcelorMittal. Le sidérurgiste entend augmenter considérablement la part d’acier recyclé en aménageant un site de déconstruction navale. Plus de 98 % de l’activité industrielle a repris au niveau national. En région Sud, grâce à la diversité des filières, l’industrie a quasiment retrouvé son niveau d’avant crise. Alors qu’en mai 2020, 45 % des entreprises avaient recours au chômage partiel, elles ne sont plus que 23 % à l’avoir utilisé ces trois derniers mois.


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Vendredi 23 Avril 2021 | Lu 1190 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N°199 - Janvier 2021




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter