Menu

​Transdev met fin au monopole de la SNCF en France


           

Une victoire pour Transdev, un choc pour la SNCF et une première en France… Le transport ferroviaire de voyageurs s’apprête à vivre un moment historique avec l’arrivée de Transdev en 2025 sur le réseau des TER de la région Sud. Le 2 novembre, le président de la collectivité à l’origine de cette ouverture à la concurrence, a présenté les deux délégataires choisis parmi dix réponses, tout en insistant sur la nécessité d’améliorer le service aux voyageurs.


Renaud Muselier, président de la Région Sud, entouré de Christophe Fanichet Pdg de SNCF Voyageurs et de Thierry Mallet Président du groupe Transdev, le 2 novembre 21 à l’Hôtel de Région. ©NBC
Renaud Muselier, président de la Région Sud, entouré de Christophe Fanichet Pdg de SNCF Voyageurs et de Thierry Mallet Président du groupe Transdev, le 2 novembre 21 à l’Hôtel de Région. ©NBC
Fin de trois années de suspense… Le 2 novembre 2021, s’est tenu l’épilogue d’un feuilleton à rebondissements portant sur l’ouverture à la concurrence d’un tiers du service ferroviaire régional de transports de voyageurs en Provence-Alpes Côte d’Azur. 
Parmi les dix réponses reçues et examinées, les conseillers régionaux ont reconduit le 29 octobre SNCF Voyageurs  - sur les lignes Les Arcs-Vintimille, Cannes-Grasse et Nice-Tende - et sélectionné Transdev pour opérer la ligne TER Marseille, Toulon et Nice. Si la ligne ne représente que 10% du marché ouvert à la concurrence, l’annonce bouleverse le paysage ferroviaire français. « Un signal fort est donné pour faire évoluer les chemins de fer du quotidien. Ce n’est pas une privatisation puisque le service public ferroviaire régional reste entre les mains de la collectivité. Ce système fonctionne déjà dans le transport urbain de voyageurs », a souligné le Pdg de Transdev Thierry Mallet. 

Une décision saluée par l'Association Française du Rail

Jean-Pierre Serrus, vice-président de la Région chargé des Transports et Renaud Muselier, président de la Région Sud, aux côtés de Christophe Fanichet Pdg de SNCF Voyageurs et de Thierry Mallet, Pdg de Transdev, signent pour une amélioration des trains du quotidien en 2025. ©NBC
Jean-Pierre Serrus, vice-président de la Région chargé des Transports et Renaud Muselier, président de la Région Sud, aux côtés de Christophe Fanichet Pdg de SNCF Voyageurs et de Thierry Mallet, Pdg de Transdev, signent pour une amélioration des trains du quotidien en 2025. ©NBC
L'Association Française du Rail (AFRA), qui rassemble les opérateurs alternatifs à la SNCF, a aussitôt salué cette décision historique : c’est la première fois en France qu’une région concrétise la mise en concurrence de l’exploitation des trains express régionaux. « Enfin ! Un opérateur alternatif va pouvoir prouver, sur le terrain, au quotidien, son savoir-faire en exploitant des TER pendant au moins dix ans », s’est réjoui Franck Tuffereau, délégué général de l'AFRA. « C’est une opportunité historique pour rendre le train plus attractif. Un enjeu d’autant plus majeur à l’heure de la transition écologique. Avec plus de trains, plus de qualité de service et plus d’innovation, les habitants de la région Sud vont pouvoir choisir bien plus facilement le train pour leurs déplacements quotidiens ». 

L’ouverture à la concurrence est une décision européenne. Mais elle peine encore à être concrétisée en France. Opérateur de services ferroviaires de voyageurs depuis 25 ans à l’étranger, l’arrivée sur le marché français de Transdev est scrutée par l’ensemble des régions, autorités organisatrices des transports interurbains. « Nous opérons 70 lignes dans 25 pays et nous transportons 180 millions de voyageurs chaque année soit environ près de 800 000 passagers par jour. Nous sommes numéro deux en Allemagne sur le transport régional », complète le Pdg de Transdev. 

Christophe Fanichet Pdg de SNCF Voyageurs. ©NBC
Christophe Fanichet Pdg de SNCF Voyageurs. ©NBC

​Transfert de 160 cheminots

Dans le cadre de ce contrat de dix ans, passé avec la Région, Transdev a noué un partenariat avec le groupe de BTP NGE pour construire à Nice son centre de maintenance des futures rames. Alstom/ Bombardier s’apprête à débuter la construction de 16 rames électriques Omneo commandées par la Région pour un investissement de 75 M€. D’une capacité unitaire de 352 places assises, ces trains prendront du service en juin 2025. La reprise de cette ligne à SNCF Voyageurs sera assortie du transfert de 160 cheminots sur la base du volontariat. Depuis l’arrivée de Christian Estrosi puis Renaud Muselier à la Région, la SNCF Voyageurs n’a cessé d’être pointée du doigt pour sa qualité de service au point de rompre la convention en 2017 avec l’opérateur et d’engager un bras de fer juridique.  Aujourd’hui, Christophe Fanichet président directeur général de la SNCF Voyageurs s’est réjoui de cette confiance renouvelée sur un des deux lots du marché mais s’est dit « triste » d’avoir perdu la ligne desservant les grandes métropoles du sud.


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Mardi 2 Novembre 2021 | Lu 215 fois










Businews Mag

Businews N°203 - Septembre Octobre 2021




Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter