Menu

29 ans… pour la Juris’Cup !


           



Du 13 au 15 septembre prochain, la première régate « corporate » d’Europe retrouvera la rade de Marseille. En ouverture,  son traditionnel colloque juridique se déroulera jeudi 12 septembre sur le thème  « L’environnement, source du droit de la plaisance : les ports, les navires, la navigation ».

« La Juris’Cup  fête son vingt-neuvième  anniversaire, mais elle ne vieillit car elle est dirigée par des  jeunes qui lui donnent du peps », explique  Me Denis Rebufat, président de l’association porteuse de la manifestation organisée par les Avocats du Barreau de Marseille et le CNTL.

Lors de la présentation de l’édition 2019, celui qui fut son initiateur, n’a pas hésité à qualifier cette compétition qui compte 50% de juristes par équipages, de « première régate corporate au monde » !  «   Cette année, nous accueillons 2 200 participants nationaux et internationaux  (Angleterre, Espagne, Luxembourg, Russie, Suède…) et 110 bateaux dont 13 nouveaux équipages. Par ailleurs,  à l’heure où la mer se plastifie et où la planète brûle, notre colloque portera sur le thème de l’environnement, source du droit de la plaisance (à noter que les participants trieront leurs déchets pendant l’événement : Ndlr). Après la soirée d’inauguration du jeudi 12 septembre au CNTL, les régates se dérouleront les 13 après-midi, 14 et 15 en rade de Marseille, avec soirée du village nautique et feu d’artifice, soirée des équipages, et remise des prix le dimanche à partir de 17 heures».  Parmi les nouveaux venus,  des bateaux prestigieux comme « Lady Anne », voilier de 22 mètres qui n’a encore jamais régaté en Méditerranée ou encore « Khayyam », sorte de monument historique de 19 mètres pour lequel il s’agit également d’une première…

Après que Me Yann Arnoux-Pollak, bâtonnier de l’Ordre des Avocats au Barreau de Marseille ait établi un parallèle entre juristes et navigateurs au travers des valeurs communes de « rigueur, stratégie et pugnacité », Didier Réault, adjoint au maire, chargé de la mer et président  du Parc national des calanques a insisté sur «  la réussite d’un modèle économique innovant qui s’est perfectionné au fil des ans avec un minimum de fonds publics, s’appuyant d’abord sur l’apport des membres et des financements privés (partenaire principal : la SMC) ». Il en a profité pour annoncer la tenue  à Marseille en juin 2020 du  Congrès mondial de la nature  organisé par l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).  Et de souligner que  « sur l’aspect sportif,  la Juris’Cup a été un moteur de la visibilité marseillaise, rendant crédible la présentation de notre candidature pour les épreuves nautiques des JO 2024 ».  En attendant cette échéance, rendez-vous est pris en 2020 pour l’édition anniversaire des… 30 ans.

Marie-Odile Helme

Crédit photo©Gilles Martin-Raget

mohelme


Rédigé par mohelme, le Jeudi 5 Septembre 2019 | Lu 2 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter