Menu

30 M€ pour connecter les ferries et les paquebots à l’électricité à quai


           



Le président de la Région Sud a détaillé le 5 septembre les mesures inscrites dans son plan « Escales Zéro fumée » dévoilé en présence de la ministre de la transition écologique Élisabeth Borne et du nouveau secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. Ils  se sont rendus ensuite à la tour CMA CGM pour la rentrée solennelle des élèves de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime.  

Le plan « Escales Zéro fumée » présenté lundi 5 septembre à l’Hôtel de Région comprend une enveloppe de 30 M€ destinée à accompagner les ports et les armateurs dans la transition énergétique. Une aide saluée par les armateurs à trois mois de l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation de l’organisation maritime internationale imposant un taux de soufre de 0,5 % dans les carburants marins .

Pour s’y conformer, Corsica Linea et Corsica Ferries, dans le sillage de la Méridionale, pionnière dans ce domaine, étudient déjà depuis plusieurs mois la possibilité de brancher à quai leurs navires. Ce sera chose faite à compter du 16 septembre pour le Paglia Orba. Suivront le Pascal Paoli début janvier et le Jean Nicoli en février 2020.

La Région abondera à hauteur de 300 000 € sur un coût de 1,2 M€ par bateau pour se brancher à quai lors des escales. Quatre premiers navires sur les huit de Corsica Ferries pourront dès 2020 se brancher au courant de quai. Ceci impose des investissements coûteux et au pas de charge pour les ports. Marseille, premier port français de marchandises, quatrième en Méditerranée pour les croisières, sera le principal bénéficiaire avec 10 M€ d’aides de la Région et 5 M€ du Conseil départemental des Bouches du-Rhône.

La Région a également annoncé un soutien d’un million d’euros au développement d’une filière d’avitaillement au GNL à Fos Tonkin. Un sujet qui fait l’objet depuis plusieurs mois de pourparlers entre les armateurs CMA CGM et Corsica Linea et les fournisseurs de gaz. Le président de la compagnie corse a précisé que l’avitaillement des navires en GNL devrait se faire par camion-citerne en attendant l’arrivée d’une barge de soutage. CMA CGM a pour sa part contracté avec Total Marine Global Fuel Solutions pour la fourniture de GNL des porte-conteneurs de 14 500 Evp qui seront déployés exploités entre l’Asie et la Méditerranée. Quant  aux navires de 20 000 Evp, le premier baptisé « Jacques Saadé » sera mis à l’eau en Chine fin septembre. « En faisant le choix du GNL pour ses futurs porte-conteneurs, le Groupe CMA CGM dotera la France de la première flotte de commerce engagée dans la transition énergétique », a déclaré Rodolphe Saadé, lors de la cérémonie de rentrée des élèves de l’ENSM. Une  promotion baptisée « Jacques Saadé » en hommage au fondateur de CMA CGM disparu l’an dernier.

Nathalie BUREAU DU COLOMBIER

nbdc


Rédigé par nbdc, le Lundi 9 Septembre 2019 | Lu 1 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter