Menu

9 000 voyageurs par jour au démarrage de l’Aixpress


           



Après deux années de chantier, les Aixois bénéficient depuis le 2 septembre d’une ligne de bus 100% électrique qui traverse la ville à 80% en site propre. Au démarrage, la ville d’Aix table sur 9 000 voyageurs par jour avec comme objectif de transporter quotidiennement 14 000 clients à horizon 2021.

Silencieuse et non polluante, la ligne A du bus aixois a fait grand bruit pour son lancement le 2 septembre par Maryse Joissains. La maire d’Aix-en-Provence a inauguré les 7,2 km du parcours de l’Aixpress qui relient les quartiers ouest (Saint-Mitre) jusqu’aux facultés via la Rotonde, la gare ferroviaire et la fondation Vasarely.  Au terme de cette première journée d’exploitation, Jean-Louis Dalmasso directeur général adjoint délégué aux transports à la Métropole Aix-Marseille-Provence, a souligné que l’Aixpress et les recharges électriques des bus fonctionnaient correctement.  « Certains arrêts ne sont pas encore équipés de distributeurs de tickets et du système d’information voyageurs, mais cela devrait être réglé dans la semaine », a-t-il précisé.  

Les 16 bus Irizar opérés par la RDT13 circulent 7 jours sur 7 de 5h30 à minuit en semaine et 1h du matin le week-end. Entre 7h et 19h la fréquence a été portée à un passage toutes les 6 à 8 minutes. Pour inciter les voyageurs à quitter leur voiture et prendre les transports en commun, la ligne s’appuie  sur deux parkings relais - Jeanpierre et le Krypton, des quartiers à forte densité de population. Là encore les cheminements piétons et les voies cyclables près du parking Colonel Jeanpierre seront achevés en octobre/ novembre. En parallèle du parcours de l’Aixpress, une voie cyclable a été aménagée avec des zones à 30 km/h. 

 

Au démarrage, la ville d’Aix table sur 9 000 voyageurs par jour avec comme objectif de transporter 14 000 clients à horizon 2021. Circulant à  faible vitesse (< à 15km/h), le bus émet un son particulier appelé « bruit blanc » permettant aux piétons d’entendre le véhicule.

La recharge rapide des véhicules s’effectue aux deux terminus de la ligne en moins de cinq minutes. Les recharges lentes sont disposées au centre de maintenance avec huit bornes électriques. Neuf caméras de surveillance seront développées sur l’Aixpress.

Ce projet a représenté un investissement global de 99,2 millions d’euros (52,1 M€ de la Métropole, 33,75 M€ du Département, 7,5 M€ de la RDT 13, 5,1 M€ de l’État et 0,75 M€ de la Région).

N.B.C

nbdc


Rédigé par nbdc, le Mercredi 4 Septembre 2019 | Lu 1 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter