Menu

A Marseille, la « Plateforme » bouscule les codes de la formation


           



Nouvelle école du numérique fondée en 2019 par Cyril Zimmerman avec l’appui des entreprises du Club TOP 20 au premier rang desquelles le groupe NGE, la « Plateforme » vise à former les jeunes au codage informatique afin de les rendre rapidement opérationnels sur le marché du travail. La première promotion a débuté le 23 septembre dernier.

« Après une année passée à San Francisco, fort du modèle américain, j’ai eu l’idée de cette école numérique car Marseille pêche par l’insuffisance d’offre éducative, de formation initiale et continue. Le secteur recense 80 000 emplois non pourvus en France et 5 000 sur la métropole Aix-Marseille Provence. L’idée consiste à former aux métiers où il y a de la demande et des salaires confortables et d’accueillir tous publics avec ou sans le bac », explique Cyril Zimmerman, président et cofondateur de la Plateforme.

Au moment, où il formalise son projet, les chefs d’entreprises du Top 20 font le même constat avec la ferme ambition de retrousser leurs manches pour combler les lacunes du territoire. « J’ai du mal à recruter des jeunes dans la région faute d’offres. Notre métropole est celle qui a le moins progressé en nombre d’étudiants par habitant. Nous voulions avancer sur un projet concret », explique Antoine Metzger, président de NGE, membre du Conseil d’administration du Top 20 et du groupe de travail « enseignement supérieur ».

La plate-forme qui réunit une équipe de cinq personnes voit le jour dans 1500 m2 de locaux situés près de la Joliette. Une cinquantaine de jeunes de 17 à 36 ans a été sélectionnée pour cette première promotion de formation au codage informatique. « Nous les avons choisis pour leur ténacité, leur volonté. Cette formation gratuite  se fait sur deux ans, la première année à la plate-forme, la deuxième en alternance. En collaboration avec Centrale Marseille, nous proposons également un mois de maths poussés et trois sprints de 6 semaines aux étudiants de 4e  et 5e année de centrale pour travailler sur des projets concrets d’entreprises », explique Cyril Zimmerman. Intégrer le « Central digital Lab » coûte 1680 € l’année. C’est sur le segment de la formation continue auprès des cadres et non cadres que la Plateforme affine son modèle économique avec des sessions personnalisées de deux jours. Cette école numérique soutenue également par le Conseil départemental espère à terme accueillir 300 étudiants.

N.B.C

Cyril Zimmerman, président et cofondateur de la Plateforme et Antoine Metzger, président de NGE, membre du Conseil d’administration du Top 20. ©N.B.C

 

 

nbdc


Rédigé par nbdc, le Mercredi 6 Novembre 2019 | Lu 3 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter