Menu

Aix-Marseille Université et la Société du Canal de Provence voguent ensemble


           



Réelles mais jugées trop disparates, les relations entre les deux entités font désormais l'objet d'un accord-cadre qui devrait bénéficier autant aux étudiants qu'à l'entreprise. Une démarche que l'Université veut étendre à d'autres sociétés.

Président d'Aix-Marseille Université, Yvon Berland en a fait un cheval de bataille : "Les entreprises ont beaucoup à gagner à instaurer des relations plus riches et soutenues avec notre université pour rester à la pointe de l'innovation, en collaborant avec nos unités de recherche. 1 euro investi en R&D, ce sont 4 euros de retombées pour le territoire ! Mais c'est aussi notre intérêt d'associer des professionnels à nos formations et de faciliter l'insertion professionnelle de nos étudiants". Aix-Marseille Université a donc conclu le 12 janvier un accord-cadre avec la Société du Canal de Provence qui va donner lieu sur les quatre prochaines années à plusieurs conventions spécifiques sur des projets communs dans les domaines "eau, environnement, énergie et territoires". "Si la collaboration est vive et animée depuis longtemps, il fallait établir une vision commune de nos deux directions, explique le président de la SCP, Philippe Vitel. C'est une opportunité pour notre société de poursuivre ses actions en matière d'innovation et améliorer son offre de services à l'international dans des situations d'eau rare ou d'eau en excès, sur des territoires subissant des pluies intenses".

Nouer d'autres partenariats

Pour Bruno Vergobbi, son directeur, le partenariat aidera la SCP (104 millions d'euros de chiffre d'affaires, 500 collaborateurs) à se différencier de ses concurrents en particulier dans les domaines de l'ingénierie et de l'innovation. "5% de notre masse salariale sont consacrés à la formation, soit 16 000 heures dispensées tout au long de l'année. Nous accueillons aussi 28 alternants, un chiffre au-dessus de nos obligations légales. Cet accord offre un cadre plus large de coopération qui va nous permettre aussi de contribuer à approfondir et parfaire le contenu des formations universitaires". Se rapprocher des besoins des entreprises constitue un objectif que Jean-Philippe Agresti, vice-président en charge des partenariats avec le monde socio-économique, entend étendre. "Nos relations avec l'UPE 13, la CCI Marseille Provence, les syndicats patronaux au niveau régional, les pôles comme Novachim, les banques ou sur le projet Henri Fabre structurent cette approche. Avec près de 75 000 étudiants, nous voulons être une université d'excellence ouverte sur son territoire".

Jean-Christophe Barla

photo JCB: Bruno Vergobbi, directeur de la SCP, Philippe Vitel, président de la SCP, Yvon Berland, président d'Aix-Marseille Université et Jean-Philippe Agresti, vice-président d'AMU, en charge des partenariats avec le monde socio-économique.

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Vendredi 13 Janvier 2017 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter