Menu

Almaviva Santé poursuit sa course à l’excellence


           



Alors qu’il souffle ses dix bougies, le groupe Almaviva Santé, leader de l’hospitalisation privée en PACA, vient de racheter cinq cliniques en région Ile-de-France, passant ainsi de 25 à 30 établissements.

« Nous sommes le plus petit des grands ou le plus grand des petits », lance Bruno Marie, président-fondateur d’Almaviva Santé. A l’occasion du dixième anniversaire de son groupe, le créateur est revenu sur le parcours de cette structure un peu « atypique ». Avec 2600 salariés, 1100 médecins libéraux, 300 000 patients pris en charge chaque année,  un CA 2016  de 300 M€ et une prévision de 350 M€ pour 2017, Almaviva Santé  (« Ame vive pour un métier qui nécessite technicité et empathie »), pourrait se classer bientôt au 5ème rang national de l’hôpital privé.  Réaction de son dirigeant : «  Nous ne sommes pas dans la course au classement mais dans la course  à l’excellence ».

 

Partie en juin 2007 de l’acquisition de la clinique Chantecler à Marseille, réputée pour son expertise en orthopédie et ophtalmologie, la constitution du groupe s’est faite au fil du temps en PACA et Ile-de France. 2008 : reprise des cliniques de Marignane et Vitrolles, 2010-2011 : rachat des cliniques de Martigues et Juge (Marseille),  2012-2013 : acquisition d’Axium à Aix-en-Provence, 2015-2017 : naissance du pôle parisien avec le rachat des cliniques de l’Essonne et du CRF Champs-Elysées, d’Arago (Paris intra-muros) et la fusion avec Domus Cliniques.

 

«  Banquier pendant vingt ans, je me suis ensuite occupé de Korian (Ehpad. J’avais envie de me lancer dans l’aventure entrepreneuriale, très attiré par le domaine de la chirurgie.  En 2007, j’avais remarqué de grandes possibilités dans la deuxième ville de France, doublées de compétences  médicales reconnues », précise Bruno Marie.

 

Acquéreur, il y a quelques jours, de cinq établissements dans l’Essonne et le Val de Marne (530 lits supplémentaires), Almaviva Santé dont les principaux actionnaires se nomment UI Gestion, Gim V et SRS, ne compte pas s’arrêter là. «  Nous jouons la proximité et le réseau, nos entités autonomes dans leur gestion sont complémentaires et travaillent naturellement ensemble. Il s’agit d’abord d’une aventure humaine qui donne du sens. Si des opportunités se présentent dans le Sud et en région parisienne, nous poursuivrons notre croissance ».

 

Spécialiste de l’orthopédie et de l’ophtalmologie (deux blocs opératoires ophtalmo viennent d’être inaugurés chez Axium), le groupe se diversifie également en cardiologie (Marignane), cancérologie (Essonne)… Tous les ans,  il investit entre 5%  et 7% de son CA dans de nouveaux équipements.

 

 

Marie-Odile Helme

 

 

 

Photo©MOH

 

De g à droite : Carine Moulay, directrice qualité, Bruno Marie, président-fondateur, David Boisset, directeur régional Pays d’Aix-Côte d’Azur, Frédéric Reig, directeur régional pôle Provence.

 

 

 

 

mohelme


Rédigé par mohelme, le Lundi 26 Juin 2017 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter