Menu

ArcelorMittal en quête d’experts de la maintenance


           



Le sidérurgiste de Fos-sur-Mer projette une centaine de recrutements en CDI en 2018 de techniciens et ingénieurs spécialisés dans la maintenance, notamment pour réinternaliser des opérations jusqu’alors sous-traitées.

L’externalisation de la maintenance de pointe n’est plus en odeur de sainteté chez ArcelorMittal Méditerranée. En 2018, le sidérurgiste va s’atteler à embaucher une centaine de techniciens et ingénieurs, spécifiquement dans ce secteur, pour réintégrer une multitude de prestations à forte valeur ajoutée. Pour François Sgro, directeur industriel amont, « nos cotraitants ont connu, comme nous, des plans de renouvellement massif de compétences, et nous avons constaté parfois un manque d’expérience dans les tâches qu’ils devaient assurer. Nous voulons reprendre la maîtrise opérationnelle pour retrouver un savoir-faire sur des aspects très techniques ». Une équipe dédiée à la maintenance mécanique, le GEM (groupe d’exécution mécanique), va être constituée. Selon Richard Pagnon, le directeur des ressources humaines, « le renforcement du secteur contribuera à une meilleure maîtrise des coûts et une répartition plus équilibrée entre nos prestataires et nos équipes ». Pour les techniciens, les candidatures sont admises aux détenteurs de bacs professionnels, de BTS, DUT, licences professionnelles… Les ingénieurs auront vocation à intégrer des équipes supports de projets ou de maintenance opérationnelle.

Profils variés

« Nous avons besoin de tous les talents, quels que soient l’âge, le sexe, l’adresse… poursuit le DRH. Nous proposons aussi des dispositifs adaptés pour l’intégration de personnes en situation de handicap. En 2018, nous développerons sur les métiers de la maintenance un « tremplin sidérurgie » ciblé sur les publics éloignés de l’emploi. Compte tenu de notre démarche sélective, certains postes restent plus difficiles à combler que d’autres, comme des automaticiens ou des hydrauliciens. Pour bien comprendre nos métiers, nous avons construit des parcours professionnels afin de montrer la carrière qu’un salarié performant peut accomplir chez nous ». Les postulants peuvent se manifester sur le site internet www.arcelormittalenfrance.com/carriere.

Ces recrutements attestent de la détermination d’ArcelorMittal d’inscrire durablement son activité dans un paysage industriel régional dont il reste le 2ème employeur avec ses 2 521 collaborateurs. En 2017, la production a atteint 3,892 millions de tonnes, soit près d’un million de tonnes de plus qu’en 2010, à 35% sur des aciers de haute technicité. « Nous ambitionnons 4,4 millions de tonnes en 2018 » annonce François Sgro. Cinquante millions d’euros d’investissements sont programmés cette année pour la réfection de la batterie B3 des fours de cokerie et l’amélioration des impacts environnementaux. Et 200 millions d’euros en maintenance…

Jean-Christophe Barla

photo ©JCB - François Sgro, directeur industriel amont, et Riochard Pagnon, directeur des ressources humaines, d’ArcelorMittal Méditerranée.

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Vendredi 9 Février 2018 | Lu 2 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter