Menu

Ateliers Bio de Provence se nourrit de la croissance de son marché


           



Acquise en 2005 par Philippe Darcas, la société de Carpentras, spécialisée dans les pâtes et raviolis 100% biologiques, édifie une nouvelle unité de 3 000 m2.

Les salariés ne seront pas contraints de trop réfléchir à une éventuelle mobilité : le futur site d’Ateliers Bio de Provence se situera à quelques centaines de mètres à peine de l’unité existante. Ils gagneront certainement en confort de travail, les locaux, agrandis pour la 4ème fois en treize ans, passant de 1 200 m2 actuellement à 3 000 m2. « Nous souhaitions trouver un nouveau terrain à proximité et la Communauté d’agglomération Ventoux Comtat Venaissin (Cove) a réussi à dénicher une opportunité foncière sur la même zone artisanale de Bellecour, explique Philippe Darcas, le dirigeant de la société. La construction a démarré. Nous prévoyons de déménager en juillet prochain, en interrompant l’activité seulement une semaine. Au total, entre le bâtiment et les équipements, l’investissement s’élève à 5 millions d’euros. La Région nous aide sur les réseaux de froid ». Née en 1985 à Uzès, dans le Gard, Ateliers Bio de Provence a choisi dès l’origine de miser sur des fabrications biologiques de pâtes fraîches. A l’époque, le marché était marginal. Lorsqu’il décide d’acquérir la société en 2005, Philippe Darcas ne récupère qu’une structure minuscule qui réalise 357 000 euros de chiffre d’affaires (fin 2005) et emploie quatre salariés. Convaincu que le bio est à l’aube d’un essor encore difficile à imaginer alors, il n’a pas l’intention d’en rester là.

Diversification produits et clients

Aujourd’hui, la TPE s’est muée en une PME d’une trentaine de salariés et un chiffre d’affaires doublé depuis fin 2015 (2,45 millions d’euros). « En 2018, nous avons atteint 4,8 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec une nouvelle progression de nos volumes de ventes. Nous continuons de nous développer sur nos quatre marchés, celui, historique, des magasins et réseaux spécialisés bio, auxquels se sont ajoutés les conserveurs, la grande distribution et la restauration collective. Nous travaillons ainsi avec Terres de Cuisine à Rognonas qui approvisionne des cantines en produits de qualité. Nous commercialisons aussi en national. C’est mieux d’avoir plusieurs fers au feu ! ». L’entreprise continue d’innover également : après avoir lancé une gamme « végan » de pâtes et raviolis, elle diversifie son offre avec une saveur « cèpes & champignons » et des gnocchis aux « épinards & ail des ours ». Toujours 100% bio !

Jean-Christophe Barla

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Vendredi 12 Avril 2019 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

​UMIH et acteurs économiques tournent le dos au ministre !

28/09/2020 - Nathalie Bureau du Colombier & Orianne Olive

Eotia prone l'art à domicile

24/09/2020 - Fabienne Berthet

Inscription à la newsletter