Menu

Au sud, l’Ecole de la deuxième chance, au nord l’Ecole Internationale


           



Vingt ans après la création de l’Ecole de la deuxième Chance au nord de Marseille (E2C), un deuxième établissement voué à l’accueil et à la formation des jeunes en échec scolaire ouvrira ses portes en mars 2019 à Dromel, dans les quartiers sud de la ville. L’E2C qui forme 850 jeunes par an ne suffit pas, selon le premier adjoint au maire de Marseille chargé de l’Emploi. « Nous avons des demandes du côté de la vallée de l’Huveaune et des quartiers Sud-Est. C’est un dispositif extrêmement efficace que la ville mène avec le conseil départemental », a précisé, le 13 novembre, Dominique Tian lors de la présentation du bilan d’étape des 19 mesures en faveur de l’emploi. Ces mesures avaient été adoptées en juin 2016 lors d’un conseil municipal extraordinaire afin d’enrayer la courbe du chômage. Avec 70 300 demandeurs d’emplois recensés à Marseille au deuxième trimestre 2017, la ville affiche un taux de chômage de 11,8% soit deux points et demie au dessus de la moyenne nationale. Des statistiques qui s’améliorent sensiblement depuis 1995, selon les élus.

Didier Parakian, adjoint au maire chargé de l’économie a pour sa part annoncé l’implantation de l’Ecole Internationale sur l’emprise de la gare du Canet au cœur d’Euroméditerranée. « Une école où l’arabe, le chinois et l’anglais seront enseignés », a ajouté Didier Parakian.

N.B.C

nbdc


Rédigé par nbdc, le Mardi 14 Novembre 2017 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter