Menu

Avec la CCI Marseille-Provence, l’Anse sort de sa Réserve


           



Après les remous autour de la nouvelle gestion des ports de plaisance de Marseille, le calme semble revenu sur les quais et le plan d’eau de l’Anse de La Réserve. La CCI de Marseille-Provence, retenue en juin 2018 sur une des quatre délégations de service public lancées par la métropole, a présenté son programme pour ce petit port niché sous le Pharo.

Trois clubs sur un même bateau… L’Union Nautique de Marseille, le Rowing Club et les Scouts Marins, ont signé une convention avec la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille-Provence, désignée comme délégataire pour douze ans de l’Anse de la Réserve situé à l’entrée du Vieux-Port de Marseille.

Le président de l’Institution consulaire, désormais président de l’Anse de La Réserve, a présenté ses ambitions pour ce petit port de plaisance de 190 postes à flots et 50 postes à terre.  « J’ai la volonté de renforcer l’attractivité nautique et de faire de l’Anse de la Réserve, un véritable « village plaisance » et une référence en matière de  nouvelles technologies. C’est l’occasion de développer une filière économique, de renforcer l’interface ville-port. Nous allons développer de nouveaux services aux plaisanciers atour de l’innovation, de la digitalisation et de la transition écologique », a expliqué Jean-Luc Chauvin qui entend obtenir la certification européenne ports propres dès cette année. Par ailleurs, dans la perspective des JO de 2024, dont les épreuves de voile se disputeront à Marseille, le président de la Chambre entend faire monter en gamme les ports de plaisance.

Pour gérer le plan d’eau, la CCI-Marseille Provence qui a repris les équipes en place et a créé une société par actions simplifiée unipersonnelle dont la direction a été confiée à Jérôme Giraud, directeur des ports de plaisance et de commerce à la CCI du Var.

Reconnaissant l’environnement contraint de ce petit port niché entre le Pharo, le Sofitel et la Casa Delauze métamorphosée en espace événementiel, Jean-Luc Chauvin ne cache pas son souhait d’une « liaison Est-Ouest pour éviter de faire le tour à pied ». 

Après 136 ans de gestion, l’Union Nautique de Marseille va désormais devoir composer avec la Sasu. « Il y a eu des oppositions au départ mais exister seul ce n’est plus possible financièrement », explique Richard Desjardin. Le vice-président du Rowing Club qui compte 350 adhérents va devoir dans le cadre de cette convention mettre en œuvre un programme annuel de régates.

 

N.B.C

 

De G. à dte : Jérôme Giraud, directeur général de la SASU Anse de la Réserve, Sylvère Caillol, ancien président de l’Union Nautique Marseillaise, Joël Heisserer, président de l’Union Nautique Marseillaise, Jean-Luc Chauvin, président du Port de l’Anse de la Réserve, Alice Rolland-Oudot, responsable de groupe des Scouts Marins et Richard Desjardins, vice-président du Rowing Club de Marseille © N.B.C

nbdc


Rédigé par nbdc, le Vendredi 12 Juillet 2019 | Lu 1 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter