Menu

Avec la Forme 10, Marseille renoue avec la réparation navale industrielle lourde


           



Costa Croisières et San Giorgo del Porto, actionnaires du Chantier Naval de Marseille ont inauguré la forme 10, le 4 décembre dernier en présence de très nombreux élus et armateurs mais en l’absence de la ministre Élisabeth Borne retenue à Paris par le nouveau bug de la gare Montparnasse le 3 décembre. Lors de la cérémonie, la filiale du groupe Carnival, a signé avec le port de Marseille-Fos un protocole de mise en œuvre de l’Environement Shipping Index pour la flotte du Groupe Costa ouvrant droit à des réductions sur les droits de port.

Qui va piano va sano… Sept ans auront été nécessaires pour remettre à flots la réparation industrielle lourde marseillaise jugée moribonde en 2010. Le chantier naval génois San Giorgo del Porto (SgP) a réussi là où les écossais de Cammell Laird, l’italo-suisse de MSC et les Espagnols de Boluda avaient échoué conduisant à la liquidation de la CMR.

Le 4 décembre, Ferdinando Garé, Pdg de SgP a inauguré la forme 10 aux côtés de son nouveau partenaire capitalistique Costa Croisières qui détient depuis août 2016 un tiers de Chantiers Naval de Marseille. Créée sur les cendres de CMR, CNM opère désormais les cales sèches 8, 9 et 10 et emploie 120 salariés (ouvriers, ingénieurs, architectes navals…).

La plus grande forme de Méditerranée (465 m de long pour 85 m de large) hors service depuis 17 ans a fait l’objet durant deux ans d’importants travaux de remise en état avec notamment le remplacement du bateau-porte. Locataire de cette forme, CNM peut désormais accueillir les plus grands navires en circulation (porte-conteneurs, méthaniers, plates-formes off-shore, paquebots).

Sept arrêts techniques à Marseille pour 36 M€

Soucieuse du développement de sa nouvelle filiale, Costa a confié aux chantiers sept arrêts techniques soit 36 M€ de travaux à réaliser sur 6 mois et prévoit d’investir 10 M€ dans la modernisation des outillages de CNM. « Nous ne sommes pas spectateurs mais acteurs à Marseille, un des rares ports stratégiques en Méditerranée. Raison pour laquelle nous soutenons la création de davantage de services auprès de l’industrie de la croisière ce qui suppose davantage d’investissements », a déclaré Michael Thamm, Pdg de Costa Croisières et de Carnival Asie. Il a également annoncé l’arrivée en 2019 dans la Cité phocéenne du premier paquebot à propulsion GNL. Le représentant de Carnival a signé une charte environnementale avec le port de Marseille Fos. Costa Croisières, classée 35 au sein de l’Environement Ship Index, bénéficiera donc de réduction sur les droits de ports navires. Marseille-Fos récompense les navires dont l’indice est supérieur ou égal à 35. Sur ce barème élaboré par le World Port Climate Initiative, un score de 0 correspond au strict respect des normes obligatoires et 100 constitue un niveau d'émissions polluantes nul.

N.B.C

Photo : Cérémonie d’inauguration de la forme 10 en présence des actionnaires Sgp et Costa Croisières, du port de Marseille-Fos, des élus et de très nombreux armateurs.

nbdc


Rédigé par nbdc, le Mercredi 6 Décembre 2017 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter