Menu

BAM, une nouvelle caisse de résonance pour l’évènement


           



Rue des Phocéens le Bâtiment des Affaires Maritimes (BAM) géré par le promoteur Habside entame une nouvelle carrière dans l’événement, après une réhabilitation menée par Tangram Architectes.

Promoteur nouvelle génération, Habside a effectué un tournant à 360 degrés ces derniers mois. Plus connue sous le nom de Perimo, la structure créée il y a 40 ans a changé de nom, de de domiciliation et s’ouvre à de nouvelles activités. La preuve avec le BAM, pour Bâtiment des Affaires Maritimes, ancré dans l’ilot de la Marine qui accueille Tangram Architectes, un espace de co-working Cité lab, les bureaux d’Habside, le Fongecif et s’impose comme nouveau lieu d’évènement marseillais. Le site construit en 1905 et vendu en 2015 par le conseil départemental des Bouches-du-Rhône a connu de nombreux aléas avant d’être racheté par Perimo au terme d’un appel d’offres puis réhabilité par Tangram Architectes. Entre l’attribution et la réception, les délais ont été très courts, environ 18 mois. Le lieu de 400 mètres carrés, dédié à l’organisation d’évènements, comprend plusieurs salles dotées d’un équipement technologique dernier cri, une cuisine de 100 mètres carrés investie par Pierre Reboul, - chef étoilé au Guide Michelin qui a pensé pour l’occasion 5 déjeuners autour de bentos box - ainsi qu’un jardin partagé. 15 millions d’euros ont été nécessaires à son réaménagement. L’occasion pour Habside de renforcer son portefeuille de gestion de biens qui compte le grand hôtel de Serre Chevalier, le château de la Pioline et le set club d’Aix-en-Provence mais aussi de contribuer au renouveau de la rue des Phocéens, par le rachat -entre autres- de tous les pieds d’immeuble avoisinant. « Il faut y remettre de la vie en incitant l’installation de cafés ou de restaurants en misant sur des immeubles à la mixité fonctionnelle. La rue de la République doit évoluer avec les rues adjacentes » argumente Stéphane Perez président d’Habside qui arbore plus volontiers une casquette d’entrepreneur que de promoteur. L’entreprise en forte croissance passée en quelques mois de 9 à 23 collaborateurs enregistre un CA de 40 millions d’euros qui devrait atteindre les 60 millions d’euros cette année.

FB

 

fberthet


Rédigé par fberthet, le Lundi 24 Juin 2019 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >