Menu

Croquorico installe son « flagship » au cœur de Marseille


           



Le hockeyeur et sportif de haut niveau, Jonathan Zwikel, lance Croquorico, son concept inédit de restaurant dédié au croque-monsieur, en plein centre-ville.

Président du club de hockey sur glace de Marseille depuis 2017, deuxième équipe de France, Jonathan Zwikel pensait depuis pas mal de temps à ouvrir un restaurant basé sur un produit-phare. C’est désormais chose faite avec l’installation de l’enseigne Croquorico, d’abord au palais omnisports de Marseille dans un esprit « néo-réfectoire » (80 couverts), et désormais, dans un esprit néo-bistrot, place Lulli  pour le « flagship » de la marque (investissement : 150 000€, une quarantaine de couverts).

« J’ai arrêté la compétition en  2011, à 36 ans. Ayant fait une école de commerce, j’ai été directeur des achats à Rouen dans un grand groupe de restauration collective, puis directeur marketing des championnats de hockey sur glace à Bercy. Je réfléchissais à un concept mono-produit en restauration rapide et constatais qu’il n’y avait pas de leader en matière de croque-monsieur, j’ai décidé de me lancer »

Accompagné à toutes les étapes par Trait Simple, agence marseillaise de design de marque co-dirigée par Céline Basset et Marion Foret, appuyé par l’expertise de Giorgiana Viou, chef de grand talent qui a élaboré les 20 premières recettes à base de produits régionaux, le créateur de Croquorico livre ses secrets.  «  Du bon pain fabriqué par l’artisan-boulanger aixois Benoit Fradette, dit le Farinoman fou, de bons ingrédients, des recettes imaginatives et savoureuses permettant  de faire un véritable tour des régions (le Marseillais, le Parisien, le Bordelais, le Corse…), le tout avec la fierté du Made in France ».

Après ces deux premières ouvertures en propre dans la cité phocéenne (vente sur place avec service rapide, vente à emporter, livraisons), l’ex-champion devrait inaugurer deux autres points de vente  dans les Bouches-du-Rhône d’ici début 2020. Et travaille déjà sur un réseau de franchises.

Très concerné par l’éco-responsabilité, Croquorico (6 salariés, objectif de CA fin 2020 : 500 000 €) organise le tri de ses déchets, propose des emballages biodégradables, planche sur une « lunchbox » avec programme fidélité et suit le rythme des saisons dans la composition de ses recettes.

Marie-Odile Helme

Photo©Trait Simple

mohelme


Rédigé par mohelme, le Mardi 1 Octobre 2019 | Lu 3 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter