Menu

Des marseillais dans le consortium lauréat de « 100% Inclusion »


           



Synergie Family et le LICA, deux structures marseillaises, ont été retenues lors de l’appel à projets national lancé par le ministère du Travail. Leur dispositif « Right to Repair », qui met les nouvelles technologies à la portée de personnes très éloignées de l’emploi, démarrera début 2020.

Inspiré d’un mouvement international et porté à parts égales par l’Institut catholique de Lille, le Centre de recherches interdisciplinaires (Paris), la start-up lyonnaise Chance, ainsi que par les deux structures marseillaises   : Synergie Family et le Laboratoire d’intelligence collective  et artificielle (LICA), le projet « Right to Repair », va mettre le top des ressources technologiques, de l’intelligence artificielle et de l’innovation sociale au service de publics très éloignés de l’emploi. Objectif ?  Réintégrer vers la vie active 1500 personnes en situation d’exclusion : 500 à Paris-Montreuil, 500 à Lille-Roubaix et 500 à Marseille/Bouches-du-Rhône.

Explications de  Stéphanie  Milcent, directrice générale adjointe de Synergie Family (une centaine de collaborateurs, dont 70 permanents) «  Association marseillaise axée sur l’innovation et l’ingénierie sociale, à l’origine par le biais du sport, puis par l’animation en général (gestion de centres de loisirs, maisons pour tous, centre sociaux, périscolaire), nous nous occupons déjà du sourcing des jeunes pour l’opération « Make the Choice », ou encore de la création de lien social au pied des immeubles du bailleur social 13 Habitat. Avec le  projet « Right to Repair » (réparer planète, objets, personnes), nous voulons mettre les technologies en open source, donc accessibles à tous. Nous partons des talents que possèdent les personnes en elles pour les faire germer et leur procurons un accompagnement à la vie quotidienne, via nos référents terrain ».

Financée à 70% par La Caisse de Dépôts, l’opération devra  trouver  les 30% manquants auprès de mécènes  publics et privés, ce à quoi s’emploient activement les différents acteurs du dispositif qui prévoit sur chaque territoire concerné un « voyage entrepreneurial » de 15 mois (100 personnes), un « voyage exploratoire » de  5 mois (400 personnes) et un essaimage.

Soutenue par de nombreux partenaires, dont l’UPE 13, cette initiative  découle notamment des réflexions des Crapauds Fous, mouvement cofondé par le mathématicien Cédric Villani et l’ingénieure Thanh Nghiem.

Marie-Odile Helme

Photo©DR : Une partie de l’équipe de Synergie Family autour de Muriel Pénicaud, Ministre du Travail.

 

mohelme


Rédigé par mohelme, le Vendredi 24 Mai 2019 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter