Menu

Deux « super-héros de l’innovation », lauréats du concours de la SATT


           



Sur les huit participants à la 2ème édition de « My Innovation is », le professeur Jean-Manuel Raimundo et le doctorant Vito Ciullo ont vu leurs projets récompensés.

« Avec cette deuxième édition de notre concours, nous cherchons à susciter l’innovation chez les chercheurs qui peuvent devenir des super-héros en faisant avancer la science et en mettant leurs recherches au service de la société », a expliqué Laurent Baly, président de la Société d’accélération du transfert de technologies (SATT) pour la région Sud-Est*. Son objectif ? Maximiser les résultats de la recherche publique (10 000 chercheurs en PACA), la rapprocher du monde de l’entreprise, passer du concept à une démarche plus industrielle et favoriser la création d’emplois.

Monté en partenariat avec Ioda Consulting et l’Université Côte d’Azur, « My Innovation is » a sélectionné deux lauréats, lesquels, outre leur trophée et un prix d’une valeur maximale de 20 K€, bénéficient de séances de « mentoring » (ainsi que d’une tablette).

Concernant le cru 2017, l’idée portée par Jean-Manuel Raimundo, professeur des universités au Centre interdisciplinaire de nanoscience de Marseille (Cinam) apparaît comme une avancée pour la médecine. En effet, ce projet interdisciplinaire dédié à la lutte contre les maladies nosocomiales, a identifié une molécule susceptible de s’attaquer aux bactéries, -principalement le staphylocoque doré-, qui peuvent infecter les prothèses lors d’opérations, sans possibilité de traitement antibiotique (car une prothèse n’est pas vascularisée) «  Notre innovation consiste en un film déposé sur l’implant médical, métallique ou plastique », a précisé Jean-Michel Bolla, du laboratoire de microbiologie d’Aix-Marseille Université, partenaire de ce projet qui pourrait trouver d’autres applications dans l’industrie alimentaire, pharmaceutique et la cosmétologie.

Autre primé, Vitto Ciullo, doctorant à l’Université de Corse. Son drone conçu pour limiter la propagation des incendies de végétation est capable, en survolant le feu, de prendre sa mesure, de l’analyser, -position, dimension, surface, vitesse, chaleur-, et de transmettre l’information en temps réel aux pompiers qui en ont alors une vision précise, notamment lorsque la fumée cache les zones de flammes. Un drone intelligent, « petit pompier volant », selon les mots de son créateur qui pourrait donc réduire la durée de la lutte contre l’incendie.

A noter : La SATT Sud-Est (budget : 78 M€ sur 10 ans) s’installera courant 2018 à la Cité de l’Innovation et des Savoirs (AMU) qui sera domiciliée au Castel, dans l’ancien bâtiment de la SNCM.

*14 SATT créées en France depuis 2012

Marie-Odile Helme

Légende photo : Les huit candidats du concours « My innovation is ». Au 1er rang à droite, les deux lauréats : J-M Raimundo et Vito Ciullo.

mohelme


Rédigé par mohelme, le Vendredi 24 Novembre 2017 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter