Menu

Dirigeables et ballons : ça décolle en Provence !


           



En quelques jours, Thales et CNIM ont présenté leurs avancées pour Stratobus et ST a fait plancher des étudiants ingénieurs sur des ballons stratosphériques. Deux événements isolés qui pourraient bien se relier à terme pour assurer le leadership de la région dans ces aéronefs du futur !

Ils seront peut-être demain les ingénieurs qui contribueront à l’envol technologique et commercial des dirigeables et plates-formes stratosphériques. Grâce au Challenge « STM32 in the Sky », lancé par la division Microcontrôleurs de l’usine ST à Rousset, des étudiants de Centrale Marseille, Polytech Marseille, Polytech Nice Sophia et ISEN Yncréa Méditerranée Toulon ont conçu des nacelles équipées de microcontrôleurs STM32, de cartes électroniques, de capteurs environnementaux ou de modules de géolocalisation fournis par le leader des semi-conducteurs. Ils les ont expédiées le 11 juin depuis Fuveau dans la stratosphère avec un ballon gonflé à l’hélium. Le défi, encadré par leurs enseignants, des ingénieurs de ST, du Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) et les aérotechniciens de Planète Science, s’inscrivait dans un projet d’étude, conduit depuis septembre 2018. Il reposait sur un cahier des charges strict et visait, entre autres, à expérimenter la technologie de communication LoRaWan, d’une portée de plusieurs centaines de kilomètres, pour donner en temps réel les positions de chaque nacelle. Destinés à monter jusqu’à une trentaine de kilomètres, les engins devaient récupérer diverses données (température, CO2, COV, ozone, impact des rayons UV sur des levures, propagation du son…) puis, une fois le ballon éclaté, retomber à terre et être récupérés, avec leurs composants, du côté de Sisteron ou Tallard. Les lauréats seront dévoilés le 16 septembre lors des 40 ans du site ST de Rousset. « Ce challenge illustre la volonté de notre entreprise de se rapprocher concrètement des étudiants, en leur permettant de faire valoir leur inventivité, leur envie de réussir, à partir de produits attestant de notre savoir-faire. Cette initiative sera renouvelée l’an prochain et associera d’autres écoles » assure le directeur de ST Rousset, Philippe Marc. Directeur d’Yncréa Méditerranée, Didier Goguenheim se réjouit d’un « projet collectif motivant, plein de sens pour les étudiants » qui valorise les formations d’ingénieurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur. « Pas besoin de chercher un établissement à Paris, Lyon ou Montpellier ! La qualité des projets présentés par les groupes des quatre écoles démontre la possibilité de s’accomplir ici, qui plus est avec des industriels qui fabriquent leurs technologies en Provence ! A force de croire que c’est toujours mieux ailleurs, comme César avec Césariot, dans Pagnol, on peine à remplir les filières alors que les opportunités sont locales ! ».  

Une nacelle pour Stratobus

Thales Alenia Space et CNIM en attestent aussi. A La Seyne-sur-Mer, ils ont conçu un banc d’essai qui a permis de valider la configuration de la nacelle de la future plate-forme stratosphérique Stratobus. Une avancée significative pour la réalisation du prototype de ce ballon dont le 1er modèle commercialisable attendu vers 2024-2025 pourra stationner à 18-20 km de la Terre en toute autonomie pendant un an pour des missions civiles et militaires d’observation et de surveillance. « Nous avons montré la fiabilité du concept, traité les points durs techniques de la structure pour aller vers le démonstrateur technologique » indique Yannick Combet, chef de programme Stratobus chez Thales Alenia Space à Cannes. Le dirigeable et ses sous-ensembles seront à terme intégrés à Istres, avec plusieurs mois d’activité à la clé et des compétences de pointe à solliciter. En regardant s’envoler leurs ballons, les étudiants ne se doutaient vraisemblablement pas qu’ils ajoutaient sur leur CV une ligne susceptible de leur offrir un avenir professionnel local, leur diplôme en poche…

Jean-Christophe Barla 

photo JC Barla

Les quatre équipes d’étudiants aux côtés des responsables de ST.

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Lundi 17 Juin 2019 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter