Menu

Edwin Store mise sur le centre-ville de Marseille


           



Marque de jean créée au Japon, Edwin Store vient d’ouvrir sa deuxième boutique en France à Marseille. En croissance régulière, l’enseigne a fait le choix d’une implantation en centre-ville.

Si la cité phocéenne attire des marques de luxe et voit s’ouvrir des enseignes connues et reconnues, d’autres plus pointues ont également fait le choix d’y établir leurs bases. C’est le cas d’Edwin Store, un jeanneur japonais. Fondée par Yonehachi Tsunemi en 1947, la marque appartenant au fabricant textile Work in progress vient en effet d’ouvrir une enseigne en propre rue Francis Davso. Elle associe une boutique et un espace show room sur 140 mètres carrés.  La marque implantée dans 130 points de vente multimarques ouvre ainsi sa deuxième boutique en France. Elle est également présente à Milan, Londres et Berlin en Europe. Après avoir fait connaître dans les années 50, la première paire de jeans aux japonais, la marque est aussi connue pour avoir mis au goût du jour des concepts depuis largement reproduits comme le « old wash » dans les années 70 ou encore le « stone washing » dix ans plus tard. « Le choix de Marseille ne s’est pas fait par hasard. Il existe ici une vraie culture du jean, historique, sur cette zone située entre Nîmes et Marseille » développe Franck Gunther, agent général d’Edwin Store. La marque cible un développement hors Paris et entend séduire une clientèle pointue. « Le centre-ville marseillais est un peu déserté par rapport à d’autres cités. Mais la ville se transforme et il existe un noyau averti sur la mode, le design et l’architecture avec un vrai potentiel de gens créatifs ». 70 % de la production est réalisée en Europe avec une partie des toiles acquises au Japon. Avec des modèles qui s’échelonnent entre 90 et 300 euros, la marque se positionne sur le haut de gamme. Au départ dédié à l’homme, Edwin Store a développé une collection pour femmes, vecteur de croissance et assure pour chaque nouvelle collection entre 200 et 240 pièces. Une stratégie qui lui permet d’enregistrer une croissance régulière de 5 à 10 % depuis 3 ans.

Fabienne Berthet

oolive


Rédigé par oolive, le Vendredi 9 Décembre 2016 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter