Menu

Emerging Valley accueille les start-up du continent africain


           



A The Camp, Emerging Valley a rassemblé la fine fleur des start-up numériques africaines et leur écosystème pour créer des liens avec l'économie du territoire d'Aix-Marseille.

Après le Sommet des deux rives en juin, le troisième acte de Méditerranée du Futur en novembre, c'était au tour d'Emerging Valley de conforter la position de la région marseillo-aixoise comme hub entre l'Europe et l'Afrique. Sous la houlette de son fondateur Samir Abdelkrim, cette troisième édition avait pour cadre, les 4 et 5 décembre 2019, The Camp à Aix-en-Provence avec la présence de fortes délégations de start-up, notamment marocaines et tunisiennes, mais aussi de toute la région Moyen-Orient Afrique du Nord (Mena).

En rassemblant la fine fleur des start-up numériques africaines et leur écosystème pour créer des liens avec l'économie du territoire d'Aix-Marseille, Emerging Valley se positionne comme hub de l'innovation entre l'Europe et l'Afrique. Et il se veut désormais incontournable, comme le soulignait son fondateur : "quand on a une annonce à faire dans le cadre du lien entre nos deux continents, c'est maintenant ici qu'on le fait !"

Bertrand Walckenaer, directeur général de l'Agence française de développement (AFD) a ainsi choisi de dévoiler sur l'estrade de l'amphithéâtre de The Camp le lancement d'un fonds de 15 M€ dédié aux start-up africaines.

Pour Jean-Luc Chauvin, président de la Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence, "le lieu en Europe du Sud, trait d'union entre l'Europe et l'Afrique, se trouve sur ce territoire. C'est l'économie qui crée la richesse, le rapprochement entre les peuples, le développement.

Les discussions se sont multipliées, appuyées par des ateliers très concrets et des interventions de personnalités, dont quatre ministres africains.

"Les grandes disruptions de demain ne sortiront pas des visions froides et désincarnées de l'utopie transhumaniste et du techno-progressisme qui font florès dans la Silicon Valley. Non. Elles émergeront du Sud de la Méditerranée, en bâtissant chaque jour davantage une "Tech for Good" qui, grâce à l'innovation organique, met la technologie au service de l'humain et non l'humain au service de la technologie", souligne Samir Abdelkrim. 

Frédéric Dubessy

Photo  (copyright : F.Dubessy) : Samir Abdelkrim assure la montée en puissance d'Emerging Valley.

fdubessy


Rédigé par fdubessy, le Vendredi 6 Décembre 2019 | Lu 4 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter