Menu

Father & Sons marque ses 10 ans d’existence à Marseille.


           



La marque de prêt à porter et d’accessoires masculin Father & Sons a fêté l’anniversaire des 10 ans d’existence de sa boutique située rue Paradis à Marseille et envisage de nouveaux projets sur le territoire.

« Cette adresse de prédilection nous a permis de tisser des liens avec nos clients et la ville. Après un temps d’accalmie de l’activité dû aux travaux de la rue Paradis, la fréquentation est au beau fixe, mieux nous n’avons pas eu de perte de notre chiffre d’affaires », explique David Debaty, gérant de la boutique Father & Sons à Marseille. « Si nous accueillons de nombreux hommes d’affaires, les moins de 30 ans représente un tiers de notre clientèle ». Pour Thierry Herbé, directeur du développement, si Father & Sons a marqué une pause dans son expansion en 2017, la marque est de nouveau dans une stratégie de conquête. Bien représentée en France, où elle compte 47 boutiques, 41 en succursales et 6 en affiliation, Fathers & Sons s’est aussi implantée en Belgique. Elle vise désormais les pays voisins, le Luxembourg, l’Allemagne, la Suisse, puis dans un second temps, l’Espagne et table sur deux ouvertures par an sur l’ensemble du territoire, en succursale pour les métropoles et plutôt en affiliation pour les villes de moins de 100 000 habitants. L’idée est d’accélérer le développement et de mailler le territoire. Thierry Herbé indique que la boutique marseillaise pourrait être dupliquée sans préciser de site mais avoue regarder prioritairement vers Aix en Provence. « Nous avons des projets de développement à Marseille et dans la Métropole. Father & Sons s’épanouit sur ce territoire, créé des activités et des emplois et souhaite marquer sa reconnaissance à la ville". Avec un CA de 40 millions d’euros en croissante constante et 206 collaborateurs, Father & Sons a aussi ouvert un département B to B. « Nous fournissons les tenues - dans ce cas, mixtes - de nombreux hôtels de luxe, mais aussi de marques automobiles comme des cinémas Pathé Gaumont, d’institutions comme l’Office du Tourisme d’Aix en Provence » relève Emmanuelle Viriot directrice des partenariats. Une activité assurant entre 800 000 et 900 000 euros par an que Father & Sons compte bien faire prospérer.

FB

Photo : David Debaty, Emmanuelle Viriot et Thierry Herbé de Father & Sons dans la boutique marseillaise.

 

 

fberthet


Rédigé par fberthet, le Vendredi 13 Avril 2018 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter