Menu

Fenotek obtient les moyens de son essor


           



Coup de cœur du concours "EDF Pulse" PACA en décembre, la start-up marseillaise Fenotek vient de lever 2,2 millions d'euros pour industrialiser son visiophone connecté, "Hi)" qu'elle vient de présenter au CES de Las Vegas.

Vous n'êtes pas chez vous mais vous voulez savoir qui sonne à votre porte ? Fenotek a imaginé un "interphone connecté" relié à votre smartphone pour identifier votre interlocuteur, lui répondre, et plus globalement, sécuriser votre logement, grâce à sa caméra intégrée et son application de vidéosurveillance. Créée en 2015 par Bruno Davoine, Didier Elbaz et Olivier Ros à Meyreuil, Fenotek était pour la deuxième fois au CES de Las Vegas pour présenter cette innovation dédiée à la "maison intelligente". "Notre participation en 2015 a permis de confirmer le marché et de recueillir des remarques qui nous ont conduit à améliorer le prototype. Cette fois, nous avons présenté le produit prêt à fabriquer et engrangé de nombreux contacts avec des enseignes intéressées pour le commercialiser" confie Bruno Davoine.

Ancrage régional

"Hi)", c'est son nom, devrait se trouver dès ce printemps dans les grandes surfaces de bricolage et magasins spécialisés pour un prix de 399 euros TTC. Fenotek a en effet mené à bien une levée de fonds de 2,2 millions d'euros pour industrialiser et commercialiser cet "interphone du futur", comme elle le qualifie. Plusieurs partenaires sont entrés à son capital pour l'y aider : iSource Gestion (gestionnaire du FCPI Angel Source), Turenne Capital, gestionnaire du fonds de co-investissement régional Paca Investissement, CAAP Création (filiale du Crédit Agricole Alpes Provence), Provence Business Angels, l'IAD (structure d'appui financier aux TPE/PME de Paca), PFactory (qui l'accompagne en accélération) et BPIfrance. Bruno Davoine se réjouit de ce soutien très majoritairement apporté par des structures régionales : "Nous sommes la première société à bénéficier du partenariat noué entre Provence Business Angels et Angel Source, indique-t-il. Cela nous offre à la fois un ancrage territorial et un pied en national pour d'autres développements futurs". Employant 6 personnes, Fenotek espère doubler son effectif et vendre "quelques dizaines de milliers d'unités" d'ici à la fin de l'année.

Jean-Christophe Barla

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Vendredi 13 Janvier 2017 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter