Menu

GRDF, opérateur discret mais efficace


           



Outre la sécurisation du réseau de distribution de gaz naturel en France et l’amélioration de sa qualité, GRDF milite aussi pour le passage au vert et l’utilisation du biométhane.

Pour GRDF, principal opérateur du réseau de distribution de gaz naturel en France, et filiale d’Engie, l’activité se doit de rester discrète « Tout notre savoir-faire tourne autour de la sécurité industrielle » évoque Hugues Malinaud, directeur réseaux GRDF Méditerranée. Principal objectif ? Garder intact et améliorer la qualité industrielle de notre réseau… « Nous avons la charge de la maintenance, l’exploitation et de l’entretien du réseau concédé par la ville de Marseille ». Environ 64 millions d’euros par an sont investis sur la zone Méditerranée, 45 millions d’euros sur la région (dont 8 millions pour le déplacement du réseau) et 27 millions d’euros sur la ville de Marseille. Une grande part est liée à la modernisation. Ainsi, une enveloppe conséquente, 7 millions d’euros sur 5 ans, est attribuée aux compteurs communiquant qui prennent et envoient les relevés d’index en temps réel. Du côté de l’activité industrielle, la priorité est de lutter contre les dommages aux ouvrages et de maitriser le risque. En région Paca, le nombre de dommage aux ouvrages était de 191 en 2016 et de 195 en 2017. Il s’élève à 2937 au niveau national. « Notre ambition est d’en limiter le nombre à 2600 en 2018 » reprend Hugues Malinaud. Beaucoup d’efforts portent également sur la cartographie, la digitalisation des fonds de plans afin d’inscrire les réseaux dans des systèmes numériques partagés. D’ores et déjà, 60 % des réseaux numérisés avec la volonté d’aller vers les 100 %. Autre enjeu, promouvoir le concept d’éco chantier. « Nous avons formé avec la fédération régionale des travaux publics, 1230 professionnels. Il s’agit de maitriser les impacts environnementaux visuels et sonores pour préserver les sites d’origine. Plusieurs techniques sont innovantes. L’une d’elle consiste à utiliser un camion aspirateur aspirant au fur et à mesure les déblais produits par le creusement de la tranchée. « Outre la rapidité et l’absence de stockage, les atouts sont nombreux : pas de technicien dans la tranchée, pas de risque de percement des canalisations ». GRDF a aussi en place un système permettant de créer par le forage, de nouvelles canalisations sans creuser de tranchées. Côté vert, GRDF milite pour l’injection de biométhane dans le réseau. Plus de 800 projets sont à l’étude. Depuis aout 2018, un premier site à Perpignan injecte du gaz vert, un second est prévu à Sormiou à Marseille en fin d’année. La production permettra d’alimenter 2500 logements ou 100 bus roulant au vert.

FB

photo: Hugues Malinaud, directeur des réseaux GRDF Méditerranée

 

fberthet


Rédigé par fberthet, le Vendredi 28 Septembre 2018 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter