Menu

GRT Gaz met les gaz sur le biométhane


           



La consommation de gaz a baissé en 2018 en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Mais de nombreux projets se concrétisent tant sur le développement du gaz comme carburant que dans le biogaz.

L’engagement contractuel d’une mise en service début 2019 a été tenu. « La station de Sormiou, à Marseille, exploitée par Seramm et Suez, injecte du biométhane depuis le 25 janvier dans notre réseau. Cela représente une capacité de production de 25 GWh par an et l’équivalent de la consommation de 2 000 logements. Onze autres projets sont en file d’attente dans la région, notamment à Cagnes-sur-Mer, Saint-Raphaël ou Apt chez l’industriel Aptunion, pour un volume de 231 millions de kWh. C’est un vrai décollage pour la filière » explique Georges Seimandi qui craint cependant que les orientations adoptées dans la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) par l’Etat ne viennent altérer à terme la dynamique en exigeant une réduction des coûts de production trop rapide (dès 2023 au lieu de 2030). Le délégué territorial Rhône-Méditerranée de GRT Gaz présentait le 26 février à Marseille le bilan des activités régionales de l’entreprise en 2018. Employant 118 salariés en Provence-Alpes-Côte d’Azur, GRT Gaz y gère 1 460 km de réseau, deux stations de compression et dessert, entre autres, 44 sites industriels. L’an dernier, la consommation s’est élevée à 37,7 TWh, soit 14% de moins que sur l’exercice précédent, principalement en raison d’un réchauffement des températures et d’une utilisation en baisse de 36% des capacités des quatre centrales locales (2 à Martigues + Cycofos et Combigolfe), équivalente à – 5,3 TWh. « Le gaz est une énergie très thermosensible, résume Georges Seimandi. C’est la région française où la baisse est la plus forte, même si elle est plus nuancée dans l’industrie, de l’ordre de 4%, qui représente tout de même près de 70% de la consommation régionale de gaz ». L’arrêt de la raffinerie de Total à La Mède a évidemment engendré un impact mais la conversion au gaz naturel de chaudières de Naphtachimie à Lavera contribue partiellement à la compensation.

Equité rétablie sur le prix

Les industriels peuvent se réjouir d’avoir vu enfin satisfaite l’une de leurs vieilles revendications : ils payaient auparavant leur gaz plus cher (jusqu’à 50% en 2010) que leurs homologues du nord. Depuis le 1er novembre 2018 et la création d’une zone unique (Trading Region France) par GRT Gaz et Terega, l’équité est rétablie. Il a fallu investir près d’un milliard d’euros dans une nouvelle canalisation de 200 km pour décongestionner le réseau et conforter la station de compression de Saint-Martin-de-Crau. « C’est une réduction de prix d’environ 1,4 à 1,9 euro par MWh et une économie voisine de 80 millions d’euros sur le coût annuel de leur énergie, par extrapolation, si la situation antérieure s’était prolongée lorsqu’ils s’approvisionnent sur le marché de gros » souligne le délégué régional. C’est aussi un accroissement de 42% des capacités de transport du nord vers le sud pour sécuriser les approvisionnements. Les terminaux méthaniers d’Elengy ont accueilli 109 escales de navires. Fos Tonkin a chargé aussi 3 473 camions citernes, soit + 85% par rapport à 2017, en raison de l’essor du réseau de stations GNL. « Nous nous préparons parallèlement à la mobilité des navires au gaz. Le 13 avril, le premier navire au GNL fera escale à Marseille. Nous investissons 2 millions d’euros dans des installations de soutage à Fos Cavaou, opérationnelles pour l’été 2019 ». Autre investissement majeur à Fos : « Jupiter 1000 », 1er démonstrateur français de la technologie Power To Gas qui transforme les surplus d’énergies renouvelables en hydrogène et méthane de synthèse pour en permettre le stockage. « Les premières injections d’hydrogène auront lieu en 2019 » assure Georges Seimandi. Le procédé dont la généralisation n’est pas attendue avant 2030 attise la curiosité de milliers de visiteurs. Une délégation de Californie est attendue pour mi-avril.

Jean-Christophe Barla

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Jeudi 28 Février 2019 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter